Préparer son voyage !

C’est une idée d’article qui nous trottait en tête depuis longtemps : vous détailler notre looooong processus de réflexion et d’organisation pour planifier nos voyages. Si cela n’intéressera pas les voyageurs les plus aguerris ou qui préfèrent fonctionner au feeling, les maniaques de l’organisation, eux, devraient y trouver leur compte. Ou au moins, quelques bonnes idées.

Bien sûr, il n’y a pas de méthode universelle ! Mais, dans cet article, nous allons vous décrire un peu la façon dont nous nous organisons pour planifier un voyage : par quoi commencer, qu’est-ce qu’il ne faut pas oublier, comment tenir son budget (le mieux possible), quels outils utiliser…

Sommaire de cet article (pour vous y repérer) :

  1. Par où commencer ?
  2. Le type de voyage
  3. Les transports
  4. Les étapes
  5. Les logements
  6. Les activités/visites
  7. Le téléphone
  8. Les paiements
  9. Les papiers administratifs (à faire en premier si les délais de planification sont courts 😉)

1. Par où commencer ?

Alors déjà, bien sûr, on commence par discuter !

Discuter de nos envies, de notre budget, de la durée sur place et de la période de l’année concernée. Elle, étant professeure des écoles, les options de période sont nombreuses et limitées à la fois. En effet, on peut potentiellement partir souvent, mais jamais hors vacances scolaires (et aussi un peu en fonction des congés de Il…!). Les tarifs et donc notre budget s’en trouvent forcément impactés.

Dans la discussion, nous vous conseillons d’aborder ces points :

  • Définissez les contours de votre voyage : demandez-vous à quelle période de l’année vous voulez le faire. Pour un CityTrip, Rome n’aura pas le même visage en été qu’en hiver par exemple. Selon notre expérience (malgré les vacances scolaires), les capitales sont plus sympas à visiter au printemps ou à l’automne. Il faut prendre en compte les températures et la météo aussi dans vos choix.
  • Faites un tri dans vos priorités : le budget sera-t-il le point le plus important ou est-ce que ce seront les lieux potentiels à visiter, ou encore la durée de votre séjour qui primeront ?

Une fois la période et la destination choisies, le long chemin de recherches s’enclenche ! Notez tout de même que plus vous passerez de temps à préparer votre voyage en amont, mieux vous en profiterez le moment venu. Et puis, dites-vous aussi que c’est là que le dépaysement commence…

2. Le type de voyage

  • RoadTrip : permet de visiter une zone étendue en privilégiant des points d’intérêts précis mais, il peut aussi s’apprécier en profitant des paysages traversés. N’hésitez pas à vous arrêter à l’envie pour des expériences plus typiques.
  • CityTrip : la meilleure option pour les capitales et les grandes villes. Consacrer quelques jours pour s’imprégner de lieux historiques, culturels et gastronomiques. L’emplacement de l’hébergement n’est pas à négliger pour une expérience optimale. Un CityTrip peut s’avérer exigeant physiquement malgré les transports en commun.
  • Escapade : cette option est la meilleure quand on ne veut pas trop planifier et se laisser du temps pour profiter. En ce qui nous concerne, elles sont souvent plus locales, et laisse davantage place à l’improvisation.
  • Vacances : un bon compromis entre les découvertes et le repos. Si comme nous, vous n’êtes pas du genre farniente sur la plage toute la journée, trouvez un endroit qui vous permet de partager votre temps entre des visites sympas et des moments de détente.

Le type de voyage, en fonction de la destination, va être déterminant pour savoir quels types de transports vous allez pouvoir envisager et les hébergements les plus appropriés.

3. Les transports

Une fois qu’on a fait ces premiers choix, il faut d’abord choisir comment atteindre notre destination. Plusieurs facteurs vont entrer en jeu : le prix, le temps de trajet, l’accessibilité et un peu l’envie.

  • Le train

Nous n’avons que très rarement privilégié le train car les tarifs sont souvent beaucoup trop élevés et peu avantageux par rapport à la voiture, même en s’y prenant à l’avance. De plus, nous sommes à 1h de Metz ou Strasbourg, les grandes villes les plus proches, et les trajets repassent souvent pas Paris, donc en terme de temps, nous ne sommes pas gagnants non plus. A vous de voir si de là où vous êtes, l’option train peut éventuellement mieux vous convenir. Pensez bien à comparer les prix entre les réseaux locaux de type TER et les prix SNCF. Il peut souvent y avoir des différences non-négligeables. C’est un choix que l’on ne recommanderait que sur des trajets nationaux.

  • La voiture

La plupart du temps, pour les escapades en France ou dans nos pays voisins, nous avons préféré prendre la voiture. D’abord par économie, le train et/ou l’avion étant trop chers – et ensuite, pour éviter les contraintes liés aux horaires fixes et aux difficultés de se déplacer hors des grandes villes.

De même, pour nos vacances en France (qui étaient souvent de petits RoadTrips), la voiture était toujours plus avantageuse pour pouvoir nous déplacer avec TOUTES nos affaires et le vélo qu’Il aime emmener pour découvrir de nouveaux itinéraires pendant qu’Elle fait la grasse matinée !

Posez-vous la question de savoir si vous aimez conduire et de longues heures. Sinon, mieux vaut peut-être envisager une autre solution. 😊

  • L’avion

Pour presque tous les CityTrips, nous choisissons l’avion. Souvent la destination serait trop longue à atteindre en voiture, pour les courtes durées que nous leur accordons. De même, les villes que nous choisissons sont assez riches en visites, ou assez connectées par d’autres transports autour d’elles, pour que nous puissions nous déplacer ensuite facilement. Le ratio avantages/inconvénients est donc un point auquel nous sommes très attentifs pour choisir entre la voiture et l’avion lorsque cela est possible. Ce ratio prend donc en compte : le temps de transports total, le coût, le besoin ou non d’un moyen personnel de se déplacer à destination. Ne négligez pas, dans le calcul du temps de transport, la durée qu’il vous faudra pour atteindre l’aéroport, les différents contrôles à l’aller et/ou au retour, et la liaison à votre point d’arrivée final.

En ce qui concerne les RoadTrips, il n’y a qu’une seule question que l’on se pose, en tous cas jusqu’à présent : est-ce que c’est en Europe ou bien outre-mer ?

Pour l’Europe (hors Grande-Bretagne), c’est voiture sans hésitation ! Prendre l’avion et louer une voiture ensuite reviendrait bien trop cher, et puis la route de départ et de retour nous permet de faire d’autres arrêts que nous n’aurions probablement jamais découverts autrement, en passant, par ailleurs, de longues heures inutiles dans un aéroport.

Pour les voyages qui nécessitent une traversée maritime, c’est l’avion sans hésitation ! Et oui, forcément, on n’a pas encore de voiture avec Gogogadget embarcation, le bateau non merci (on a vu Titanic ! 😂), et la nage bon bah…

Pour sélectionner notre compagnie aérienne, on utilise le site Skyscanner MAIS, on ne réserve jamais directement via le site. C’est un super outil pour comparer les horaires et les tarifs des vols et ensuite se rediriger vers les sites officiels des compagnies. Par contre, la plupart du temps, les tarifs annoncés par le comparateur s’entendent sans bagages ce qui a un impact sur le prix final des billets. Il est possible de réserver en cliquant sur l’offre de Skyscanner mais le souci c’est que ce seront des sites comme Expedia ou Viagogo qui seront vos interlocuteurs et c’est un risque (que nous considérons trop grand) pour la suite des opérations.

Grâce au comparateur, nous avons régulièrement pu trouver des billets d’avions plus attractifs avec des compagnies que nous n’aurions pas envisagées au départ. Et c’est bien en cela qu’il est utile. Nous vous conseillons toutefois de privilégier les compagnies nationales ou ayant fait leurs preuves. Ainsi nous avons pu par exemple partir aux Etats-Unis avec Air New Zealand ou Air Canada pour 400-500€ de moins qu’Air France.

Si vous le pouvez, comparez également les tarifs avec différents aéroports de départ et d’arrivée. Habitant en Moselle, nous avons pu partir par exemple de Luxembourg, Francfort ou encore Paris en fonction des tarifs des billets. Nous prenons également en compte le prix de la route (péage/essence) et le prix du parking, qui peuvent parfois rendre l’opération moins avantageuse tout bien considéré.

Par contre, on aura évidemment besoin de se déplacer une fois arrivés sur place. Ce qui nous amène à notre prochain point ⬇️

  • Les moyens de transports sur place

Quand nous n’avons pas notre voiture personnelle, il nous faut trouver un moyen pour nous déplacer dans les villes (CityTrip) ou sur les routes (RoadTrip). C’est un aspect non-négligeable du budget voyage, mais aussi un essentiel pour optimiser son temps sur place et les visites à faire.

Pour les CityTrips, nous vous conseillons de privilégier les transports en commun pour ne pas s’encombrer d’une voiture. Elle n’apporterait pas forcément un gain de temps, ni d’argent (les locations peuvent être assez chères) mais par contre, vous auriez une grosse contrainte de parking.

Comme dit précédemment, il y a souvent assez de choses à voir dans la ville même pour pouvoir se satisfaire des solutions proposées que ce soit le métro, le tram ou encore les bus. Il faut donc chercher le nom de la compagnie officielle de la ville, afin de se renseigner sur les tarifs et les différentes options proposées, quelques fois spécifiquement pour les touristes. A ce moment-là, demandez-vous déjà si vos trajets seront nombreux ou si vous vous concentrerez sur des zones accessibles à pied. Cela permettra de limiter la durée des titres de transports à ce qui vous sera utile et ainsi optimiser le budget de vos déplacements.

Parfois, cela s’inscrit également dans un pass avec visites incluses, comme nous avons pu le faire dans certaines très grandes villes comme New York, Rome, Londres… A retrouver dans l’article Ça PASS ou pas?

En planifiant Londres ou Florence par exemple, nous nous sommes également renseignés sur les tarifs des trains régionaux pour pouvoir aller visiter certaines villes dans les environs. L’option train pour ces séjours là particulièrement, s’est toujours révélée plus pratique que la location de voiture. En autre exemple, nous pourrions également citer les transferts de ou vers les aéroports des villes visitées. Par exemple, pour Stockholm (Arlanda Express) ou Rome (Leonardo Express), n’hésitez pas à dépenser un peu plus pour rejoindre rapidement le centre et profiter le plus longtemps possible de votre séjour sur place.

En revanche, pour les RoadTrips US, nous avons toujours opté pour la location de voiture. Dans les très grandes villes, on se déplace ensuite en général à pied ou en transports locaux mais pour les jonctions entre deux étapes, la voiture est indispensable. En effet, les réseaux ferroviaires sont peu développés pour le tourisme, et les durées, pour les liaisons qui existent, sont bien trop rédhibitoires. Nous ne pouvons que vous conseiller la société Enterprise pour la location de voiture car nous n’avons jamais eu de soucis avec les véhicules ou bien une solution immédiate nous a été proposée. Notre petite mésaventure à retrouver ici.

En ce qui concerne les différentes sociétés de transports en commun, vous trouverez les infos dans les articles dédiés. Si nous en avons oubliés, n’hésitez pas à nous le faire savoir. 😉

4. Les étapes (concerne majoritairement les RoadTrips)

Lorsque tous ces points ont été vus et validés : destination et transports divers, il est temps de s’intéresser aux étapes du voyage.

Pour les RoadTrips, cela consiste en fait à sélectionner les points d’intérêts où nous voulons nous rendre et le temps que nous souhaitons y consacrer. En moyenne, nous parcourrons 3000-4000km par RoadTrip et il faut souvent faire des choix. Parfois, nous allons simplement traverser un endroit pour au moins l’avoir vu et peut-être consacrer davantage de temps à un autre pour lequel nous avons plus d’intérêt. Ces choix ne seront pas les mêmes pour tout le monde en fonction de vos envies. A ce moment-là de la planification, il est préférable de se noter les étapes sélectionnées dans les grandes lignes car elles pourront encore évoluer (en fonction des activités et des logements que vous trouverez plus tard).

Notre petit conseil : si vous le pouvez, alternez au maximum les étapes de route longues et courtes. D’expérience, quand plusieurs longs trajets s’enchaînent, il est difficile de continuer à apprécier les paysages. Et puis, « s’obliger » à planifier les étapes de cette façon, vous permettra certainement de découvrir un super endroit dans lequel vous ne vous seriez peut-être pas arrêtés initialement.

Le Routard – Voyage aux Etats-Unis
Guides Authentiks USA – 2 aides précieuses !

5. Les logements

Comme dit précédemment, les étapes ne peuvent jamais être tout à fait précises car la recherche de logements va forcément avoir un impact sur certains arrêts et itinéraires. Comme beaucoup de monde, nous cherchons toujours le meilleur rapport qualité/prix en rapport avec notre budget. Réfléchissez également à vos repas. Si vous souhaitez économiser un peu sur le budget nourriture, il peut être intéressant de prendre quelques logements avec cuisine.

Les deux sites qui nous servent le plus sont AirBnb et Booking que ce soit pour la France ou l’étranger. A quelques occasions, nous avons pu également passer par Gites de France ou par des sites spécifiques pour la recherche de campings.

S’il y a une chose que l’on a apprise c’est : comparer, comparer, comparer ! Ça inclut aussi bien les prix, que les emplacements et surtout les avis.

  • Pour les prix :

Fixez-vous un budget moyen par nuit et tenez-y-vous au maximum ! Économiser sur certaines locations par rapport à ce budget, peut ainsi permettre de se faire plaisir sur d’autres plus qualitatives ensuite. Les hébergements sont un gros poste du budget voyage et également du capital souvenirs à la fin. C’est pourquoi il ne faut pas faire de concessions sur vos critères essentiels, mais chercher le meilleur compromis. Évidemment, plus vous aimez le confort, plus il faudra prévoir un budget important (ou alors faire d’autres concessions pour y arriver). De temps en temps, laissez-vous tenter par un logement insolite ! 😜

En général, nous mettons nos critères essentiels dans les filtres de recherche, ensuite on trie par prix croissant et enfin on s’intéresse à la notation et aux avis (cf le point plus bas). Bien sûr, il y a toujours le petit « je-ne-sais-quoi » qui va entrer en jeu dans votre choix.

En ce qui concerne plus particulièrement les hôtels. Il se peut parfois que les tarifs soient plus avantageux sur leur site que sur les plateformes de réservations. Allez toujours faire un tour au cas où.

  • Pour les emplacements :

Les adresses des logements sont souvent disponibles avec plus ou moins de précisions. Un petit tour sur Google Maps avec Street View peut être un bon indicateur du quartier et d’éventuelles nuisances qu’on peut ainsi s’éviter ou bien un bon moyen de se rassurer sur l’environnement.

S’éloigner un peu de l’itinéraire peut être à double tranchant : soit vous trouverez une perle rare qui vous laissera un souvenir génial, soit vous ferez des kilomètres en plus qui vous feront perdre un temps précieux.

  • Pour les avis :

A nouveau, principalement pour les hôtels proposés sur Booking, nous vous conseillons de ne pas vous fier uniquement aux avis présents sur le site ou sur les sites officiels des établissements. Afin d’avoir un avis le plus honnête possible, faites un tour sur TripAdvisor pour regarder les avis des 6 derniers mois et les photos « voyageurs ». Vous éviterez les plus mauvaises surprises malgré les « bonnes » notes a priori affichées.

6. Les activités/visites

Cela va forcément de paire avec les étapes puisque vous en aurez certainement choisies pour les visites ou activités que vous souhaitez y faire. Mais même si vous aviez déjà quelques idées, c’est après avoir validé les points précédents qu’il faut approfondir vos recherches et faire une liste de vos souhaits (respectifs si vous voyagez à plusieurs.)

Pour nous, c’est là que nous parcourrons certains des nombreux blogs de voyages qui existent, en fonction de nos destinations. Nous faisons une sélection de ce que l’on peut/veut faire mais en prenant toujours en compte le budget et le capital temps nécessaire. Ce sont ces deux points qui risquent parfois de nous imposer de faire l’impasse sur certaines visites trop gourmandes.

Les blogs sont vraiment une très bonne source d’inspiration car ils permettent d’avoir des avis, certes subjectifs, mais toujours sincères. Et c’est en général un guide vers les sites officiels de réservation ou pour les infos pratiques. C’est justement ce que nous essayons de faire à travers notre propre blog : vous partager les informations qui nous ont été nécessaires pour réaliser nos voyages.

7. Le téléphone

La plupart des forfaits téléphones actuels prennent en charge les communications et les datas en Europe. Pensez tout de même à vérifier vos conditions car avoir internet est un outil quasi indispensable de nos jours. Sinon, il faudra passer d’autant plus de temps à préparer votre voyage.

Pour les USA, nous avions d’abord choisi des forfaits pour moins de 20€ par mois, mais avec une partie communications et datas aux États-Unis incluse. Certains opérateurs proposent, eux, des options voyages ponctuelles. Pour un voyage d’une quinzaine de jours, ces solutions restent selon nous les plus pertinentes. Au-delà, une autre solution devra potentiellement être considérée. Par exemple, souscrire à un opérateur local, chose que nous n’avons personnellement jamais essayée (pour les courtes durées, pour éviter un potentiel stress supplémentaire lié à l’activation et à la tarification vers la France).

Pour des zones moins couvertes (comme les parcs nationaux aux États-Unis par exemple), il peut être mieux de désactiver la recherche de réseaux automatique du téléphone et d’en rechercher un manuellement parmi ceux proposés, afin d’optimiser le signal. En effet, il est arrivé que le réseau sélectionné par défaut ne nous propose plus internet, alors que d’autres que nous avons trouvés par la recherche nous permettaient un accès.

8. Les paiements

A nouveau, pour la zone Euro (à ne pas confondre avec l’Europe), aucun souci pour les retraits et les paiements, ils sont souvent compris dans vos frais bancaires classiques.

En revanche, pour les paiements ou les retraits en devises, ça se complique. Cela dépend des banques, mais en général il y a des commissions pour chaque opération et cela peut faire grimper votre budget de quelques dizaines d’euros. La meilleure chose à faire selon nous, faire de gros retraits (les frais étant d’ordinaire plafonnés) et ensuite payer en liquide. Cela permet également d’avoir un suivi plus clair et immédiat de vos dépenses.

Nous n’avions jamais passé le pas de prendre une banque en ligne malgré les nombreuses offres proposées, notamment pour les paiements à l’étranger. Mais, pour notre voyage au Danemark en octobre 2021, nous avons commencé à nous y intéresser. Il y a donc effectivement un nombre important de solutions, mais chacune avec ces conditions. Le site Tourdumondiste a fait un comparatif pour aider à y voir plus clair. Le choix dépendra bien sûr de votre situation et de l’utilisation que vous voudrez faire de cette nouvelle carte bancaire. Dans tous les cas, nous vous conseillons de choisir une banque « renommée » afin d’éviter de trop mauvaises surprises.

Pour notre part, c’est chez N26 que nous avons ouvert un compte (si comme ici c’est un compte à l’étranger, pensez à le signaler dans votre prochaine déclaration d’impôts ! ). Comme tous les autres, il présente des avantages et des inconvénients.

Ce qui nous a incité à faire ce choix :

  • pas de frais pour la formule standard mis à part le paiement de la carte à 10€
  • pas de plafonds serrés pour les retraits et les paiements
  • un affichage immédiat du solde sur l’application après chaque opération

Ce à quoi nous restons attentifs :

  • pour les retraits en euros, uniquement 3 gratuits par mois. Nous utilisons donc notre carte habituelle.
  • pour les retraits en devises, il y a 1,7% de commission. Avec notre banque classique, la commission est plus élevée mais il y a un plafond de 9€. En fonction des devises et des taux de change, nous faisons attention à utiliser la carte la plus avantageuse.
  • il n’y a pas de découvert autorisé et les virements de compte à compte mettent en moyenne 48h à être effectués (jours ouvrés ! ). Il faut donc anticiper les dépenses et ajuster le solde de la carte en fonction.

Nous ne disons pas qu’N26 est la meilleure solution mais c’est celle qui nous convenait le mieux. A vous d’étudier les comparatifs et de faire votre essai.

NB : Nous avons fait le choix d’emporter toujours avec nous notre carte Mastercard Gold pour deux raisons : en cas de pépin avec N26 et surtout car, pour la location de voiture, les assurances sont incluses et il n’y a pas besoin d’en rajouter chez le loueur.

9. Les papiers administratifs (et les vaccins)

Au moment de vos réservations, n’oubliez pas de vérifier les dates de validité de vos papiers d’identité ! Prenez bien en compte qu’il faut en moyenne 4 à 6 semaines pour faire une carte d’identité ou un passeport.

Pour certains pays, vous aurez peut-être besoin d’un visa ou de faire des vaccins pour pouvoir vous y rendre. Nous n’avons jamais eu le cas dans nos voyages jusqu’à présent mais en faisant une simple recherche Google « Voyager en … » vous tomberez sur le site France Diplomatie qui vous indiquera les documents nécessaires à votre séjour. En cette période de pandémie, vous pouvez également y retrouver les informations relatives au COVID pour votre destination.

Pour les États-Unis plus particulièrement, il est vivement conseillé (comprenez obligatoire) de remplir un formulaire ESTA (Système électronique d’autorisation de voyage) pour toutes les personnes qui voyagent avec vous. Vous devrez y renseigner vos informations personnelles, de passeport, et une adresse sur place (vous pouvez mettre l’adresse de votre premier logement). Il vous en coûtera $14 par personne mais vous passerez les douanes avec plus de facilité à l’arrivée.

Accessoires trouvés chez Voopies 😉

En résumé

  • On commence par réserver les moyens de transports principaux s’il y en a.
  • On ébauche un itinéraire de visites.
  • On réserve les logements.
  • On planifie les activités et on les réserve s’il le faut.
  • On patiente impatiemment ! 🤪

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.