Ça PASS ou pas ?

Une des premières questions que l’on se pose quand on commence à organiser un CityTrip, c’est celle de prendre un Pass ou non. La plupart, si ce n’est toutes les capitales européennes que nous avons visitées ou même les grandes métropoles mondiales en proposent. Mais cela vaut-il vraiment le coup ?

Pour répondre à cette question, il faudra un peu de temps, et cela passera d’abord par faire un premier choix des lieux que l’on souhaite visiter lors de notre voyage. En effet, en fonction des musées, monuments, activités ou encore zones que l’on veut découvrir, certains Pass vaudront plus ou moins le coup. Etablir cette première liste de souhaits permettra de faire un comparatif qui optimisera les dépenses pendant le séjour.

Les prix indiqués sont ceux trouvés actuellement (mars 2020). Ce ne sont pas forcément ceux que nous avons payés, soit parce que les Pass augmentent (une nouvelle augmentation est prévue au 16 mars), soit parce qu’il y a souvent des « promotions ». Pour certains comme Londres ou New-York, plusieurs durées sont possibles. Pensez donc à établir un itinéraire plus ou moins précis pour n’acheter le Pass que pour les jours où vous en aurez besoin si vous en prenez un.

En ce qui nous concerne plus précisément, les Pass qui nous ont semblé être adaptés à nos besoins et que nous avons choisi sont :

  • le Roma Pass en octobre 2016
  • le Stockholm Pass en août 2017
  • le Dublin Pass en février 2018
  • le London Pass en avril 2018
  • le NewYork Pass en octobre 2018
  • la Copenhague Card en octobre 2021

Cet article a donc pour vocation de vous détailler un peu chacun de ces Pass et de vous expliquer ce qui a fait que nous y avons trouvé une utilité mais, encore une fois, vos choix peuvent être différents et ne pas nécessiter leur acquisition.

ROMA PASS

Sans compter le jour du départ, nous avons passé 4 jours complets à Rome. Le Roma Pass comme la plupart des pass, est actif dès sa première utilisation et non pas dès son achat. En revanche, et contrairement à certains, il est donc actif pendant 48 ou 72h complètes à partir de son activation quand d’autres comptent en jours et pas en heures. Cet aspect a été essentiel dans notre choix mais nous y reviendrons.

Ce qu’il inclut principalement :

  • Tous les transports en commun : le Pass sert de titre de transport
  • L’entrée dans deux monuments majeurs dont le Colisée, le Forum Romain, le Château Saint-Ange, le Circus Maximus…
  • Un prix réduit dans les autres monuments
  • Et d’autres choses encore que vous retrouverez sur le site : https://www.romapass.it/en/the-cards/

Son prix relativement attractif aura eu raison de nous puisqu’il nous a coûté (en octobre 2016) environ 40€ par personne pour 72 heures. Aujourd’hui il est au prix de 52€ mais de nombreuses attractions ont été ajoutées depuis.

Notre calcul comparatif a pris en compte : 12€ pour le Colisée et le Forum Romain, 15€ pour le Château Saint-Ange, 18€ pour 72h de transports soit un total de 45€ minimum de dépenses qui étaient prévues.

Nous n’avons donc « gagné » que 5€ par personne…Oui, D’accord… Mais ! C’est déjà ça, d’une part, et d’autre part, ça permet de couper la file dans les attractions majeures que sont le Colisée, le Forum Romain et le Château Saint-Ange et nous savions que nous aurions encore des réductions si nous décidions de faire d’autres visites. Attention toutefois, tout ce qui concerne le Vatican n’est pas compris.

Nous avions acheté le Pass à l’office de Tourisme qui se trouve en face du Forum Romain et l’avons activé, lors de notre visite du Colisée, à 14h ce qui nous a permis d’en profiter jusqu’à 14h le dernier jour et limiter nos dépenses supplémentaires en transports.

En bref …

Le Roma Pass 72 heures peut s’avérer être très intéressant si vous comptez beaucoup utiliser les transports en commun et faire les visites des monuments les plus connus de la ville sur 3 jours. Il vous fera gagner un temps considérable à l’entrée du Colisée ou des autres monuments où le coupe-file est inclus car elles peuvent être trèèèèès longues ! Cependant, vérifiez quand même que ce que vous voulez visiter est inclus dans le Pass et que vous y soyez vraiment gagnants. Enfin, si vous voyagez avec des enfants, les tarifs réduits s’avèrent souvent bien plus avantageux et les pass ne sont pas nécessaires.

STOCKHOLM PASS

Le Stockholm Pass est sans doute le Pass pour lequel nous avons vraiment eu l’impression (mais pas que l’impression au final) d’avoir fait une très bonne affaire !

Le Pass comprend l’entrée gratuite à plus de 60 attractions dans la ville. Nous y avons passé 3 jours complets et avons donc choisi le Pass 3 jours en y ajoutant la carte transport (indépendante du pass) qui est en option pour un total de 1560 SEK( couronnes suédoises, environ 147€ : prix au moment de l’écriture de l’article en mars 2020, difficile de se souvenir du prix initial). A savoir qu’il y a souvent des promotions sur le site : https://www.stockholmpass.fr/stockholm-pass-prices.php . C’est aussi sur ce site que vous trouverez le détail des attractions comprises et des prix qui seront inclus dans votre pass. A l’achat de votre ou vos cartes, vous recevrez également un petit guide de poche qui vous aidera à préparer vos visites, initiative appréciée.

Pour vous faire un avis, voici les attractions dont nous avons profité :

  • Musée Vasa :150 SEK
  • Le Palais Royal : 180 SEK
  • Bus HOP ON HOP OFF : 740 SEK
  • Musée du Prix Nobel : 120 SEK
  • Musée National de Science et Technologie : 150 SEK
  • Musée Nordiska (Scandinave) : 140 SEK
  • Musée de la Photographie : 170 SEK
  • Tour en bateau du canal historique : 230 SEK
  • Musée en plein air Skansen : 195 SEK (n’a plus l’air d’être inclus à l’heure actuelle)
  • L’expérience en aveugle : 150 SEK (n’est plus inclus)
  • Les transports : bus, métro, tram, bateau : 310 SEK

Soit 2095 SEK (environ 197€) transports non inclus puisque la carte transports coûte le même prix avec ou sans le Pass.

Il faut garder en mémoire que visiter Stockholm reste assez onéreux et que donc le pass peut vraiment être très intéressant si vous souhaitez faire de nombreux musées et attractions comme nous.

En bref …

La majeure partie des visites qui sont intéressantes à faire à Stockholm sont incluses dans le Pass. Etant une ville entourée d’eau et composée de plusieurs îles, les nombreuses balades en bateau proposées permettent de bien en faire le tour et de la découvrir autrement. Nous avons utilisé ces traversées ou croisières comme des pauses bienvenues dans notre découverte sportive de la ville. Les nombreux musées sont, pour la plus grande partie, très intéressants ou méritent au moins le détour. Si vous souhaitez en visiter beaucoup, le Pass est fait pour vous ! Si vous voyagez avec des enfants, un pass à tarif réduit est proposé 👍🏻.

DUBLIN PASS

Tout comme le Stockholm Pass, le Dublin Pass nous a rapidement semblé être un bon compromis au vu des visites que nous voulions faire car la plupart des points d’intérêts principaux y sont inclus. (Les transports ne sont pas compris dans le Pass)

Il comprend une trentaine d’attractions pour un montant de 102€ pour 3 jours mais elle n’inclut pas les transports qu’il faudra prendre à part. Contrairement au Roma Pass, ici on ne parle pas de 72 heures mais bien de trois jours calendaires consécutifs. Il faut bien le prendre en compte pour l’amortir et en profiter un maximum (l’idée est donc de l’activer le plus tôt possible le premier jour où vous souhaitez l’utiliser).

Pour un détail complet c’est par ici : https://www.dublinpass.fr/what-you-get/

Nos visites incluses dans le pass :

  • La Cathédrale Saint-Patrick : 8€
  • La Brasserie Guiness : 26€ (1 pinte offerte)
  • La Distillerie Jameson : 25€ (1 verre offert)
  • Dublinia : 12€
  • Bus HOP ON HOP OFF : 22€
  • Châteaux et jardins de Malahide : 14€
  • Mini-Golf Rainforest : 10€ (le pourquoi dans l’article !)
  • Le musée National de cire : 16,50€

Soit un total de 133,50 € au lieu des 102€ payés pour le Pass. Cependant, comme vous le lirez dans l’article, certaines ne nous ont pas particulièrement plues et d’autres auraient pu y être ajoutées si la météo n’avait pas été contre nous. Mais dans tous les cas, le Pass a été rentabilisé.

En bref …

Avant d’acheter ce Pass, le comparatif du prix du Pass avec le total de celui des visites que vous souhaitez faire est vraiment important. Les transports n’étant pas inclus, le Pass peut ne pas être rentable si vous ne faites pas beaucoup d’attractions. D’autant que certaines autres comme le Trinity College ou la Kilmainham Goal valent vraiment la peine d’être faites et ne sont pas prises en charge. Votre calcul vous indiquera si le Pass est LA solution ou non pour votre séjour.

LONDON PASS

Pour Londres, c’est un peu différent… C’est une ville que nous avions déjà visitée ensemble à deux reprises. Et, comme vous le lirez dans les articles concernés, il y avait tellement de choses à voir sans ce Pass que nous n’en avions pas eu l’utilité. Pour ce troisième séjour, nous avons décidé de choisir la formule pour 6 jours au prix de 169£ (soit environ 195€) avec une option transports à 50£ pour 6 jours, ce qui était avantageux pour nous (voir article Londres – Transports).

Comme vous avez pu le constater, ce Pass constitue un réel budget et il faut profiter d’un bon nombre d’attractions pour l’amortir.

Vous trouverez ici la liste des attractions comprises : https://www.londonpass.fr/london-attractions/

Voici celles que nous avions choisies :

  • La Tour de Londres : 28.90£
  • L’Abbaye de Westminster : 24£
  • La Cathédrale Saint-Paul : 20£
  • La Château de Windsor 23.50£
  • The View from The Shard : 34£
  • Le Palais de Kensington : 17£
  • Le Zoo de Londres : 22.90£
  • La visite guidée du Shakespeare Globe Theatre : 17£
  • Les jardins Kew : 18£
  • IMAX du Musée de la Science : 11£
  • The Monument du Grand Feu de Londres : 5.40£
  • La visite guidée du Stade et l’entrée au musée de Twickenham : 25£

Soit un total de 230.70£ (265€) et il y avait encore de quoi faire mais il faut, bien sûr, toujours prendre en compte le temps de faire chaque attraction, d’en profiter et pouvoir se balader…

Mais tout bien considéré, pour un troisième séjour, ce Pass nous a été vraiment très utile puisque toutes les visites gratuites et la ville en elle-même nous avait déjà bien occupés lors des deux précédents voyages.

En bref …

Londres est une ville où il y a beaucoup à faire et à voir. La nécessité de prendre un Pass dépendra en grande partie du temps que vous y passerez. Pour un premier séjour de 3-4, je pense qu’il y a assez à faire et à voir sans s’encombrer de l’obligation de rentabiliser un Pass. Pour des séjours plus longs ça devient déjà plus intéressant. A vous de vous faire votre propre avis en listant VOS points d’intérêts.

NEW YORK PASS

Nous avions choisi de prendre le New York Pass pour 5 jours. Pour cette durée, il est normalement au prix de $339 (soit environ 300€). Encore une fois, après avoir fait l’inventaire des visites que nous souhaitions faire, cela nous avait semblé être une bonne option.

Pour en juger, voilà nos choix :

  • L’observatoire de l’Empire State Building : $46
  • Le Top of the Rock : $41
  • Le Mémorial et le musée du 11 septembre : $28
  • La Statue de la Liberté et Ellis Island : $20
  • Madame Tussauds : $37
  • Le MoMA (musée d’Art Moderne) : $25
  • Le Musée Américain d’Histoire Naturelle : $23
  • Le Musée Intrepid Sea, Air et Space : $33
  • Visite Guidée des quartiers SoHo, Little Italy, Chinatown : $35
  • Visite guidée de Brooklyn Bridge et DUMBO : $35
  • D’autres nous auraient également intéressées mais nous manquions de temps.

Soit un total de $323 contre les $339 que coûtent le Pass. Alors oui, j’en conviens, contrairement à tous les autres, cette fois on remarque que le prix total des attractions faites est moins important que le prix du Pass. Sauf que, comme précisé en introduction de l’article, il y a souvent des promotions, et nous avions donc pu profiter d’un tarif plus avantageux, qui rendait l’achat intéressant malgré tout. De plus, nous avons manqué une visite du Yankee Stadium qui coûtait $25 car nous n’avions pas bien fait attention aux horaires. Donc, en nous appliquant un peu plus, nous aurions pu rentabiliser le Pass même à son prix maximum. 😜

Pour voir si d’autres visites pourraient également prendre une place dans vos journées, c’est par là : https://fr.newyorkpass.com/new-york-attractions/

En bref …

Il faut faire un bon nombre d’attractions pour réellement rentabiliser le Pass. D’autant plus qu’à New York, avoir le Pass ne vous offre aucun coupe-file. En effet, même pour la Statue de la Liberté, vous devez aller récupérer vos billets physiques et faire la queue comme tout le monde. A vous de bien faire vos calculs avant de l’acheter et de profiter d’une promotion sur le site pour gagner encore un peu d’argent.

COPENHAGEN CARD

La Copenhagen Card présente plusieurs avantages. Premièrement, elle inclut les transports en commun. Ensuite, elle permet de faire de nombreuses visites dans la ville mais aussi dans les villes alentours de l’île de Seeland. Enfin, elle existe pour plusieurs durées de 24 à 120h dont le décompte commence à la première activation. Cela permet, en calculant bien vos jours et visites, d’optimiser votre choix. La différence de tarifs en fonction du nombre d’heures est surtout liée à la journée de transports supplémentaires. Il est possible de l’acheter en amont de votre départ et de la télécharger sur l’application, ce qui est très pratique puisque ça ne vous impose pas de trouver un point de retrait. Il vous suffit de l’activer, dans l’application, avant votre premier trajet ou votre première visite. L’autre avantage à l’acheter de manière anticipée, est que vous pouvez régler en euros, ce qui vous fait économiser le taux de change.

Tarifs en décembre 2021

Vous devrez prendre en compte plusieurs paramètres pour savoir si la carte est rentable pour vous. Le tarif des transports dans la ville elle-même, est d’environ 11€ par jour. Mais, si vous avez la CPH Card, les transports sont inclus pour toute la zone qui s’étend jusqu’à Roskilde ce qui peut vous permettre, si vous n’êtes pas en voiture, de visiter les environs.

Nous avions prévu de passer 3 jours sur l’île et avons donc opté pour une carte de 72h qui nous permettrait de faire des visites en dehors de la capitale également.

En ce qui concerne les visites, voici celles que nous avions sélectionnées (la liste des attractions est renouvelée chaque année au 1er avril, il se peut donc que certaines ne soient plus incluses):

  • Rundetaarn : 40 DKK
  • Tour en bateau sur les canaux : 89 DKK
  • Entrée aux Jardins de Tivoli : 135 DKK
  • Château de Christiansborg (salles de réceptions + ruines + cuisines) : 160 DKK
  • Château de Rosenborg : 120 DKK
  • Musée d’Histoire Naturelle + Jardins Botaniques : 105 DKK
  • Château de Frederiksborg : 75 DKK
  • Musée de bateaux Vikings de Roskilde : 115 DKK en basse-saison (ou 150 DKK)
  • Cathédrale de Roskilde : 60 DKK

Les visites effectuées nous auraient donc coûté 899 DKK par personne ce qui correspond à 120€ environ. A cela s’ajoutent encore les transports dont nous avons profité. Nous avons donc fait de grosses économies grâce à la carte qui nous a coûté 102€. Un peu comme à Dublin, certaines visites nous ont déçues et auraient pu être évitées. Mais elles l’auraient probablement été au profit d’autres qui étaient également incluses dans la CPH Card et dont vous pouvez prendre connaissance sur le lien suivant : https://copenhagencard.com/whats-included

En bref …

Les tarifs des visites (comme du reste) sont très élevés à Copenhague et dans ses environs. C’est pourquoi, l’achat de la CPH Card nous a semblé être un bon compromis pour pouvoir faire plus de visite et profiter des transports en commun sans trop se poser de questions. Mais comme pour tous les pass, il convient de faire d’abord une sélection dans vos envies et une étude horaire de vos besoins pour savoir si cette formule vous conviendrait. On rappelle qu’à Copenhague, la plupart des monuments officiels sont clos les lundis et les horaires de visite sont assez restreints. Il faudra donc faire preuve de vigilance pour ne pas se faire avoir. Mention spéciale tout de même à l’ouverture à un grand nombres d’autres visites bien en dehors de Copenhague, idéal pour un roadtrip au Danemark.

Bilan

Pour conclure, opter pour un pass ne relève pas que d’une économie à faire. Cela implique aussi de bien planifier son séjour, parfois vraiment bien calculer ses journées pour ne pas trop manquer de visites et ainsi risquer de ne pas rentabiliser le pass.

Bien évidemment, il ne faut pas non plus que le voyage devienne une contrainte, et souvent, en choisissant bien son pass lorsque vous faites votre planification, tout s’imbrique assez facilement. L’essentiel étant de savoir à l’avance le temps que vous aurez, la distance entre les choses à visiter, les transports à disposition, et votre envie de voir des choses plutôt accessibles ou plutôt payantes. Oui… ça fait beaucoup de choses à prendre en compte. 😣

D’autres pass existent pour visiter les villes que nous avons pu voir, nous ne prétendons pas avoir opté pour les meilleurs, mais simplement d’avoir choisi ceux qui nous permettaient de profiter au mieux de nos visites et d’optimiser nos découvertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.