USA Ouest – Parcs Nationaux – 2019 – Jour 8 – Bryce Canyon NP et Cedar Breaks NM

Comme quelques jours avant, nous nous lèverons très tôt ce jour-là. Difficile de quitter notre lit bien douillet et le chaleur enveloppante de notre chambre pour aller avaler un petit-déjeuner en deux temps trois mouvements. Nous étions les premiers, mais rapidement rejoints, par les autres voyageurs de passage dormant à l’hôtel. Nous savions pourquoi tout le monde avait fait l’effort, nous parlions peu et profitions du calme pour s’éveiller doucement. Le spectacle qui nous attendait nous motivait tant que le froid était supportable. Il était déjà temps de monter dans la voiture, direction Bryce Canyon, dans la nuit encore bien noire.

Ce sont des souvenirs presque indescriptibles tant la perception que l’on a, déjà entre nous, peut être différente, alors vous qui nous lirez peut-être un jour, comment voulez vous l’imaginer sans l’avoir vécu ? Peut-être qu’en le décrivant, vous pourrez vous le représenter, au moins un tout petit peu… Direction Sunrise Point, qui comme son nom l’indique, semblait être le lieu tout désigné pour vivre ce spectacle incroyable du lever de soleil sur Bryce Canyon. Nous avions toujours l’impression d’être en retard, même si notre montre nous confirmait que nous étions largement dans les temps, le ciel qui se colorait de plus en plus nous faisait craindre un scénario identique à la veille, où le moment clé serait déjà passé lorsque nous arriverions sur les lieux. Mais pas du tout. Nous rejoignons d’autres voitures, sur le parking du point d’intérêt, et partons motivés et sur un petit nuage. Nous profiterons de ce moment pour le partager avec nos proches, le décalage horaire et l’heure matinale de notre côté étant propices à des échanges. Arrive enfin ce moment magique, dont nous profitons un peu à l’écart des autres, parfaitement conscients de vivre des moments uniques, chanceux d’être là, tous les deux. Le plus magnifique est probablement de voir la roche s’embraser sous les rayons du soleil qui s’élève tout doucement. Cette lumière rougeoyante que nous n’avions qu’aperçue la veille s’offre à nous ce matin-là, nous baigne d’un peu de chaleur et nous offre de superbes clichés.

De Sunrise Point, une fois le soleil décroché de l’horizon, nous descendons dans le canyon pour faire le Queen’s Garden Trail, que l’on enchaînera ensuite par le Navajo Loop Trail. Bien mieux préparés qu’à Joshua Tree, bien mieux équipés aussi. Nous aurons appris du voyage, plus prévoyants et réfléchis qu’au tout début. La remontée peut se faire par deux endroits différents. Il y a Wall Street, qui tient son nom des immenses roches vous entourant à un moment précis du parcours, ou Two Bridges qui vous amène non loin de Thor’s Hammer, un rocher ressemblant au marteau de Thor, pour ceux qui n’auraient pas d’affinités avec l’anglais 😄. Ce sera par Wall Street que nous effectuerons le retour au point de départ, avec de magnifiques lacets vous ramenant plutôt progressivement en haut et vous permettant de voir de plus en plus loin à nouveau. C’est surtout incroyable de voir à quel point le visage du parc est différent de celui que nous avions découvert au petit matin, au lever du soleil.

En reprenant la voiture, nous procédons comme au Grand Canyon, et nous dirigeons au point le plus éloigné du parc, pour apercevoir le Bryce Natural Bridge, une jolie arche nous rappelant les paysages que nous n’aurons pu voir qu’en photo d’Arches NP. Si nous aurions aimé pouvoir nous en approcher, c’est bien conscients du danger, et contents qu’elle soit bien protégée que nous la contemplerons à bonne distance, de l’autre côté des barrières. En y venant, nous avons aperçu les immenses dégâts d’incendies passés, prenant la pleine mesure de la préservation de ces lieux, mais surtout du respect qui leur est dû lorsque vous les visitez.

Demi-tour, direction Farview Point, Inspiration Point où Il, est monté jusqu’au point de vue tout seul, l’ascension étant plutôt sèche mais la vue étant sympa, et Fairyland Point, où nous avons profité des tables pour pique-niquer avant de reprendre la route. Trois points de vue à découvrir absolument, mais nous devons l’avouer, même s’ils sont magnifiques, le spectacle du lever de soleil n’avait pas de comparaison possible avec ce qui s’offrait ensuite. Nous avons marqué également entre temps, un arrêt au Bryce Canyon General Store, incontournable si vous souhaitez découvrir un store bien organisé, animé par de sympathiques vendeurs, où matériel de première nécessité côtoie souvenirs originaux et nourriture locale. Nous en repartirons d’ailleurs avec quelques souvenirs et de belles images en tête.

Depuis la veille, nous avions en tête de pouvoir au moins traverser Cedar Breaks National Monument le lendemain, espérant que la visite de Bryce Canyon ne dure pas trop longtemps afin d’avoir vraiment le temps de se permettre le détour. D’autant plus que la route pour y aller n’avait pas de commune mesure avec les grands axes le contournant. Finalement, Cedar Breaks est l’une des grosses bonnes surprises de ce voyage. Enfin au moins pour Il, Elle ayant un avis plus mitigé sur cette traversée, en même temps, elle dormait un peu sur les plus beaux tronçons de route du parc. Ce qui nous a tout de même vraiment surpris, c’est à quel point ce parc est délaissé par les touristes, et ainsi d’autant plus préservé. Pour s’imaginer Cedar Breaks NM, il s’agit finalement de paysages assez similaires à Bryce Canyon, avec de nombreux hoodoos, ces innombrables formations rocheuses omniprésentes dans ce dernier, mais plus boisés, et donc plus verts. Cela donne un autre rendu finalement, avec à la fois de magnifiques pentes rouges, encerclés de liserés verts, et même si l’on n’arrive peut-être pas au niveau des superbes amphithéâtres de Bryce, le parc mérite le détour, et pourrait même mériter un arrêt d’une journée pour y découvrir les quelques trails le long de la route principale, dont aucun ne descend dans le canyon mais qui longent le précipice pour la plupart. Nous en profiterons pour faire celui allant jusqu’à Spectra Point, où Il fera les dernières centaines de mètres les séparant d’un magnifique spécimen de pin Bristlecone âgé de 1700 ans. Pour conclure sur cette bonne surprise, le parc s’est révélé être une vraie bouffée d’oxygène, plutôt pur étant donné que la majorité des points de vue se situent à plus de 3000 mètres d’altitude. Loin de l’agitation des parcs nationaux, il nous a offert de magnifiques paysages sur la route, et de superbes vues plongeantes sur la canyon aux différents arrêts.

Cette journée devait normalement se finir dans de bonnes dispositions, comme elle avait commencé, à Cedar City. Appartement dans maison individuelle typique des Etats-Unis, propriétaire très sympathique et disposant de tout le nécessaire pour recharger les batteries, nettoyer nos vêtements, et se poser un peu. Seulement voilà, nous voulions retrouver un peu la civilisation, et n’ayant trop rien à proximité, n’étant pas si loin de l’autoroute pouvant nous amener à Saint-George, UT, nous avons choisi de nous y rendre. Là-bas, de nombreux magasins et restaurants nous garantissaient une soirée un peu plus animée et divertissante que celles passées au calme, tout aussi plaisantes soit dit en passant. Jusque là, rien de bien problématique. La situation s’est nettement compliquée lorsque nous sommes arrivés à Saint-George, et que le voyant moteur de notre Mitsubishi s’est allumé, pour ne plus s’éteindre. A cet instant, nous n’avions plus vraiment envie de profiter des magasins, et ne pensions plus qu’à trouver une solution à notre voiture qui ne pouvait pas nous lâcher à cet instant du roadtrip… Appel à Enterprise donc, qui nous a demandé de nous rapprocher d’un aéroport, seules agences ouvertes les dimanches. Heureusement, Saint-George en possède un petit, vers lequel nous nous sommes donc dirigés. Après discussion avec la personne de l’agence, Elle, a réussi à obtenir une solution de rechange, et nous avons donc patienté que ce dernier distribue les véhicules aux passagers de l’avion venant d’arriver avant de switcher pour un Nissan X-Trail. Quel changement au final ! C’est en retournant vers notre chambre, après s’être arrêtés pour avaler un petit repas, que nous avons pris conscience du mauvais choix que nous avions fait à LAX, tant notre nouvelle monture n’avait rien de comparable avec l’ancienne, qui soit dit en passant quand même, ne nous avait jamais fait défaut pour autant, jusqu’à ce soir-là…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.