RoadTrip Floride et plus – 2022 – Tallahassee, Crystal River, Sanibel et Captiva Islands

Tallahassee

Ce n’est pas parce que nous avons un itinéraire bien ficelé avant de partir, que nous ne nous autorisons jamais quelques modifications. La route du retour de Wilmington vers la Floride étant assez longue, nous avons fait un arrêt à Reynolds en Géorgie, une minuscule ville, à l’échelle américaine. Le lendemain, nous devions nous arrêter à Providence Canyon State Park pour un petit trail de 2h et ensuite faire un bref arrêt à Tallahassee, la capitale de la Floride (le saviez-vous ?), avant de finir notre route à Crystal River. Après réflexion, et prenant en compte les longues heures de route encore à parcourir, nous avons finalement décidé d’aller à Tallahassee en direct pour avoir le temps d’en voir un peu plus.

Nous commençons donc par les Capitol Buildings. Dans chaque capitale d’Etat, vous trouverez un Capitole, bâtiment officiel qui abrite le gouverneur et les instances législatives. La Floride a cela de particulier qu’elle a deux Capitoles. L’un n’est aujourd’hui plus en fonction et fait davantage office de musée et de salle d’exposition, que vous pouvez visiter gratuitement. L’autre est un nouveau bâtiment, plus moderne, plus adapté aux contraintes actuelles mais beaucoup moins charmant d’après nous. Généralement, il est possible de visiter quelques salles et d’entrer dans ces édifices gratuitement. Nous avons donc fait cette courte visite dans l’ancien Capitole librement. Cela permet d’en apprendre un peu plus sur les législations et les élections aux Etats-Unis, même si ça reste toujours très obscur pour nous, habitués au suffrage universel direct. A noter que l’intégration du nouveau Capitole par rapport à l’ancien est très intéressante, les deux s’imbriquant l’un dans l’autre, l’un pouvant masquer l’autre ou les deux s’alignant si l’on finit par trouver le bon angle de vue.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le très mal nommé Cascades Park, nous attendant à en voir quelques-unes. Finalement, c’est un joli parc public, agréable pour un pique-nique ou un moment de détente, mais nous n’avions pas assez de temps pour ces instants-là et n’avons pas vu une cascade digne de ce nom non plus…!

Après avoir récupéré notre voiture, nous chercherons à voir certains bâtiments de l’Université d’Etat de Floride. Encore une fois, rien à voir avec les universités sans aucun charme de chez nous, mais rappelons tout de même que ce sont probablement les frais d’études faramineux, les crédits à rembourser sur de nombreuses années ainsi que les financements privés qui permettent d’avoir de telles infrastructure. On ne peut pas tout avoir…

Nous finissons par l’Art District où nous croiserons d’impressionnantes fresques qui n’ont absolument rien à envier à celles de Wynwood à Miami, et qui ont le gros avantage d’être en accès libre.

Tallahassee aura été une visite courte mais sympathique. Elle aurait peut-être mérité un peu plus de notre temps mais comme vous le savez, nous faisons des choix, et nous ne regrettons pas celui-là. Nous avons vu ce que nous voulions voir pour cette fois.

Crystal River

C’est à Crystal River que nous avons eu l’une des meilleures chambres de notre séjour. Les hôtes étaient très sympathiques, proposaient gratuitement toutes sortes de petits « snacks » et de quoi se faire un petit-déjeuner royal ! En plus de cela, nous avions accès à une petite véranda pour profiter de la fraîcheur du soir ou du matin avant les grosses chaleurs. Nous n’avons malheureusement pas pris de photo mais vous pouvez retrouver ce logement ici.

Nous avons une nouvelle fois profité d’être au bord de l’eau pour aller déguster des produits de la mer chez Peck’s Old Port Cove et notamment un très bon homard. C’est un bel endroit et nous aurions apprécié pouvoir manger à l’extérieur mais l’excès de vent, en partie provoqué par des gros ventilateurs disposés sur toute la terrasse couverte (…!), et les moustiques affamés nous aurons dissuadés.

En venant à Crystal River, l’objectif est d’aller à la rencontre des lamantins. Nous avions choisi de le faire en louant un canoë et sur les conseils de nos hôtes, nous sommes allés chez Hunter Springs Kayak. Sur le coup, grosse désillusion, la personne en charge nous dit qu’à cause des forts vents, il n’est pas possible d’envisager un départ avant 14h au risque de ne pas réussir à revenir.

Finalement, après être allés nous rendre compte par nous-même du courant et étant donné l’affluence de gens qui partaient quand même avec d’autres prestataires, nous avons été autorisés à louer notre canoë et à nous lancer sur Kings Bay. Il vous en coûtera une soixantaine de dollars pour 2 personnes pour 3h. Il est possible de prendre une location pour 3; 5 ou 8h. Le surcoût de $10 pour les 5 heures nous paraissant correct, c’est pour cette option que nous avions opté mais au final nous serons revenus à la fin des 3 premières heures car cela suffit pour aller aux points d’intérêt principaux que sont Three Sisters Spring et Hunter Springs. Le premier endroit est une petite crique protégée à l’eau turquoise et si claire qu’on voit le fond sans problème. Pendant les mois d’hiver, c’est là que se regroupent des centaines de lamantins pour profiter de l’eau qui reste à une température de 22° minimum et éviter les eaux plus froides des grands espaces. A la fin du mois d’avril, période où nous y étions, pas de centaines de lamantins à l’horizon mais nous en aurons tout de même croisé quelques-uns. L’expérience est unique. Déjà, parce que nous n’en avions jamais vus. Ensuite, parce qu’ils sont dans leur environnement naturel. Et enfin, parce que ce sont des animaux impressionnants de par leur taille, leur calme et leur façon de se mouvoir entre le repos au fond de l’eau et la brève remontée à la surface pour reprendre de l’air. S’il y a bien une partie de leur anatomie que nous avons pu voir en dehors de l’eau, ce sont leurs narines qui se montrent furtivement et pas plus que nécessaire.

Il a cependant été dommage de noter, encore une fois, l’incivilité dont les gens peuvent faire preuve. Il est bien notifié, avant la location du canoë, qu’il est interdit de toucher, nourrir ou d’avoir une quelconque influence sur le comportement ou l’environnement des animaux. Malheureusement, de trop nombreuses personnes ne respectent pas ces règles et se permettent de les transgresser et manquent de discrétion aussi bien par leurs paroles que leurs actions. N’oublions pas que nous sommes dans leur environnement et pas l’inverse…

Le deuxième « bras » de Kings Bay que nous avons visité est Hunter Springs. Cette fois, plus de lamantins à l’horizon. C’est plutôt un endroit propice à la baignade et ce n’était pas ce que nous étions venus chercher là. Si nous avions pu savoir cela plus tôt, nous aurions passer davantage de temps à observer les lamantins, ou aurions même poussé un peu plus au Sud de la baie afin d’aller là où moins de monde se rend et ainsi maximiser nos chances d’en voir d’autres.

Sanibel et Captiva Islands

Avant de nous diriger plus au sud vers le parc national des Everglades, nous avions choisi de visiter certaines des plus belles plages de Floride à Sanibel et Captiva Islands. Impossible d’arriver à la deuxième sans passer par la première et par le péage à $6 qui y donne accès. Cependant, depuis la pandémie, il n’y a plus de personnel pour collecter les frais de péage et si votre voiture n’est pas équipée d’un boîtier électronique spécifique aux autoroutes américaines, $3 supplémentaires seront ajoutés à la note. Notez également que les loueurs de voiture ajouteront aussi quelques frais et il faut donc prévoir tout cela dans vos calculs des dépenses.

Nous longerons donc d’abord tout le côté Est de l’île de Sanibel puis une partie de Captiva pour atteindre Captiva Beach. Le sable est blanc, l’eau est magnifique et « chaude », comment résister ?! Un bon bain dans le Golfe du Mexique mais qui sera un peu terni par les prix exorbitants pratiqués pour le parking. Etant encore novices sur l’île, nous ne savions pas qu’il y avait d’autres endroits plus abordables. Mais à Captiva Beach, ou en tout cas là où nous nous sommes garés, il fallait débourser $15 pour 1h, $25 pour 2h ou $40 pour la journée. Et, pour ne rien simplifier, il fallait payer par une application impossible à télécharger pour nos téléphones européens. Heureusement pour nous, une gentille famille a proposé de faire la transaction sur leur téléphone en échange d’un remboursement en liquide. Nous avons donc choisi de n’y rester qu’une heure car nous avions encore une autre plage à laquelle nous voulions vraiment nous arrêter.

Cette deuxième plage, c’est Bowman’s Beach sur Sanibel Island. Elle est réputée pour les centaines de coquillage qui s’échouent sur la plage ou que l’on trouve au bord de l’eau. Nous avons trouvé de beaux spécimens et avons également été impressionnés du nombre de coquillages encore vivants que nous pouvions observer. Et même une petite étoile de mer ! Le tarif étant plus abordable ($5 de l’heure), nous y avons passé une bonne partie de l’après-midi. C’est un bel endroit pour faire une pause farniente, chasse aux coquillages et baignade.

Nous avions trouvé sur d’autres blogs un conseil pour aller manger une glace sur l’île avant de repartir. Nous avons donc tenté l’expérience chez Pinocchio’s Icecream. Comme d’habitude, nous essayons d’être le plus honnête sur nos impressions et cette fois, elles n’étaient pas géniales. Il y a effectivement de nombreux parfums et cela change des glaces typiquement américaines mais, pour avoir pris 2 ou 3 parfums différents, nous n’avons pas vraiment réussi à les reconnaître. Dommage pour nous, tant mieux pour vous si vous pouvez vous éviter cette déception. 😉

Nous terminons la visite de Sanibel par son phare à l’allure « métallique » assez originale ! Nous aurons passé une journée agréable sur ces deux îles même si elles représentent un certain budget. Mais, si l’un de vos objectifs est de passer quelques journées de détente à la plage, c’est un endroit tout indiqué.

Naples

Non, non… Nous n’avons pas fait un aller-retour en Italie ultra rapide ! Il existe une deuxième Naples en Floride. Et peut-être d’autres ailleurs aux Etats-Unis. Si vous observez un jour attentivement la carte du pays, vous y trouverez de nombreuses villes aux noms jumeaux de villes européennes comme Paris au Texas, Rome en Géorgie ou dans l’Etat de New York, St Pétersburg au Sud de Tampa en Floride également et bien d’autres.

Trêve de géographie, Naples était notre dernier arrêt avant les Everglades. Nous n’y avons donc passé qu’une soirée avec repas dans un diner et double mini-golf ! Le lendemain matin, nous avons profité de la lumière du jour pour aller quand même faire un tour à Naples Pier. C’est un ponton de pêche très prisé mais il est également l’une des attractions principales de la ville pour les touristes. Il s’étend sur 1000 pieds (un peu plus de 300m) et offre un endroit parfait pour observer le coucher du soleil. Nous avons également pu y apercevoir de nombreux oiseaux et des apparitions furtives de dauphins. La plage qui s’étire de part et d’autre nous a presque donné envie d’y rester (voilà peut-être une alternative à ceux faisant l’impasse sur Sanibel et Captiva), mais nous avions de notre côté d’autres aventures à vivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.