RoadTrip Floride et plus – 2022 – Savannah, Charleston et Wilmington

L’un des objectifs principaux de ce RoadTrip était la visite de la ville de Wilmington en Caroline du Nord. C’est là qu’ont été tournées, entre autres, les séries Dawson’s Creek et One Tree Hill (Les Frères Scott). C’est cette dernière, qu’Elle avait suivi pendant de nombreuses années et pour laquelle Elle avait même rencontré certains des acteurs, qui nous a donc mené jusqu’au plus haut point de ce séjour. Cependant, la route étant très longue pour y arriver, nous avions choisi de faire deux étapes sur le chemin.

Savannah

Commençons donc par Savannah, cette ville de Géorgie, à la frontière de la Caroline du Sud et aux abords de l’Océan Atlantique. C’est une ville marquée par un lourd passé historique qui commence à la colonisation britannique et qui se poursuit pendant la guerre de Sécession notamment dû à la position stratégique importante de son port. C’est l’une des premières villes, sinon la première, à être planifiée avant de s’établir. Cela justifie ses rues majoritairement perpendiculaires et la place laissée à de nombreux squares boisées qui permettent de faire des pauses bienvenues à l’ombre lors de la visite de la ville.

Pour nous, le point de départ aura été Tybee Island, non loin de notre hébergement. C’est encore grâce ou à cause d’une série (Council of Dads, qui aura vécu trop peu de temps selon nous), que nous avions entendu parler de cet endroit et plus précisément du Crab Shack, un restaurant de fruits de mer au bord de l’eau. C’est là que nous verrons les premiers alligators du séjour (élevés par les propriétaires et en captivités toute leur vie). Au-delà de cet aspect un peu trop touristique, l’endroit est plein de charme et nous y aurons très bien mangé. Attention toutefois aux moustiques !

Nous referons un tour rapide à Tybee Island le lendemain matin pour aller voir le phare et la plage de North Beach de plus près et de jour. Mais les tarifs prohibitifs des parkings nous aurons dissuadés d’y rester plus que quelques minutes pour immortaliser l’endroit et reprendre la route vers la ville en elle-même. Le premier lieu que nous avions choisi de visiter est le Bonaventure Cemetery qui comme son nom l’indique n’est pas un endroit très joyeux mais de par sa situation sur une ancienne plantation, la disposition des différents espaces, et grâce aux nombreux chênes d’où se balancent de grandes mèches de mousse espagnole, il en émane une atmosphère presque mystique. Il est souvent visité par les touristes car il a été rendu célèbre par un film de Clint Eastwood et la curiosité pousse les visiteurs à le traverser à pied, ou en voiture !

Cette fameuse mousse espagnole, est une plante qui se nourrit de l’humidité ambiante et de la poussière. Elle recouvre de nombreux arbres dans les régions humides au sud des Etats-Unis et nous en croiserons tout au long de notre séjour. Un des endroits qui permet le mieux d’apprécier l’aspect féérique et parfois troublant que ces arbres confèrent à un lieu, est la Wormsloe Plantation. Le seul problème, c’est que pour y entrer vraiment, il faudra s’acquitter de $30 pour, de ce que nous en avions compris, majoritairement voir des arbres. Nous nous serons donc arrêtés simplement au poste de contrôle pour prendre une rapide photo et faire demi-tour.

Le centre-ville de Savannah n’a pas grand chose de particulier si ce ne sont quelques jolis bâtiments et ces squares qui rythment la balade dans la ville. Nous traverserons tout de même le fameux Forsyth Park, pour nous rendre chez Foxy Loxy Café, installé dans une ancienne maison victorienne. C’est un endroit original et qui finalement nous aura permis de passer par de jolies rues sur le retour vers le Waterfront. Il s’agit là d’une zone assez animée avec quelques boutiques et où il fait bon se balader. Il est possible de prendre le départ pour de petites croisières sur la rivière Savannah dans différents types de bateaux dont ceux que l’on voit régulièrement dans les séries et films situés dans les régions du sud avec les roues à aube.

D’un point de vue objectif, et en fonction de nos goûts bien sûr, Savannah n’est pas une ville qui mérite de faire un détour. C’est un joli endroit et une étape bienvenue dans les nombreux kilomètres que nous avions à parcourir mais elle ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

Charleston

Comme pour Savannah, nous avons profité de notre arrivée en soirée à Charleston pour aller faire un tour à Folly Beach, la plage rattachée à la province. On y trouve surtout une grande rue bordée de divers restaurants et des accès à la plage. Cependant, les parkings y sont chers, sauf si vous comptez y passer la journée ($10). Pour la petite heure et demi que nous y avons passé, cela reste un peu élevé mais heureusement, nous aurons très bien mangé dans un petit restaurant à l’écart : Alfredo’s. Des pâtes fraîches faites à la main, un pain à l’ail délicieux et une sympathie qui donne envie de revenir si on le pouvait.

Notre hôte nous avait également conseillé d’aller faire un tour chez Bert’s, seule épicerie des alentours à Folly Beach et qui existe depuis plus d’une vingtaine d’année. C’est un petit endroit particulier et atypique comme on aime bien en découvrir, on y trouve de tout et l’on n’avait rarement vu une épicerie aussi bien achalandée.

Charleston nous aura vraiment davantage plu que Savannah. Elle a également un passé colonial, très important et très marqué, qui se retrouve dans le grandes bâtisses qui jonchent ses rues. Comme dans la grande partie des régions du sud, le racisme est encore très présent, et nous avons trouvé que cela se ressentait tout de même un peu, et notamment même dans le manque de diversité des visiteurs. Le Charleston City Market, marché couvert qui regorge de stands divers et variés, qui sont surtout attrape-touristes, donne un premier aperçu de la culture locale. En sortant, nous poursuivons notre chemin en nous dirigeant droit vers l’eau. Je ne sais pas vous, mais pour Elle, se trouver au bord de l’eau a toujours quelque chose d’apaisant. Nous arrivons donc au Waterfront Park et à la Pineapple Fountain, très originale avec sa forme d’ananas. Les enfants s’y baignent d’ailleurs gaiement pour mieux supporter la chaleur de cette journée de printemps très ensoleillée.

Pour notre pique-nique quotidien, nous continuons vers The Battery, digue défensive historique qui se trouve donc au bord de l’eau. Dans le White Point Garden qui la jouxte, sont exposés des canons et des statues de personnages certainement illustres mais que nous ne connaissons pas personnellement. 😛Meeting Street ensuite, est LA rue des beaux bâtiments et de belles maisons dont le faste transpire jusque par les balcons. Certaines maisons sont parfois ouvertes aux visites mais encore une fois, faudrait-il être sûr que les tarifs souvent élevés, soient réellement justifiés.

Charleston est donc une étape agréable, même si encore une fois, nous n’en avons vu qu’une partie. Cela nous a suffit pour apprécier la ville. Avec un peu plus de temps, on se serait peut-être davantage intéressés à son histoire et aurions probablement passé une journée à la plage.

Myrtle Beach

Myrtle Beach c’est une ville de bord de mer sur la côte entre la Caroline du Sud et la Caroline du Nord. Elle couvre une grande partie de Grand Strand, une plage d’une centaine de kilomètres de long. Nous ne nous y sommes pas arrêtés mais rien qu’en y passant, on a ce sentiment d’être sur une des côtes très touristiques françaises puissance 10 000. Des dizaines de mini-golfs se succèdent (au moins 1 tous les 500m-1km), entrecoupés de vrais terrains de golf conçus par et pour des célébrités ou les plus fortunés, des centaines de boutiques de plage, de surf, de restaurants, des attractions à sensations… Bref un parc de jeux à l’échelle américaine. C’est un endroit très populaire où se mêlent très riches en bord de mer et plus modestes à quelques centaines de mètres mais on ne doute pas qu’entre la saison très touristique et le basse saison, la population doit certainement voir son nombre se démultiplier de façon impressionnante.

Wilmington

Elle, pourrait certainement écrire un article complet sur la visite de Wilmington et des lieux liés à la série One Tree Hill mais bon, ça risque de ne pas intéresser grand monde. Au lieu de cela donc, on va vous laisser avec quelques photos et quelques explications brèves. Mais si vous avez des questions plus précises n’hésitez pas !

Déjà, il faut prendre en compte que le dernier épisode de la série est sorti en 2012. Cela fait donc déjà 10 ans que les acteurs et les équipes ont quitté les lieux et il ne reste plus autant de vestiges qu’à l’époque. Nous ferons donc le tour des maisons des personnages principaux dont les extérieurs sont ceux de réelles maisons qui existent encore aujourd’hui. Nous croiserons d’ailleurs une autre fan à la première, qui aura l’audace d’aller poser sur le porche. Par respect pour les gens qui y vivent aujourd’hui, nous choisirons pour notre part, de toujours garder nos distances.

Nous passerons également au Tric, le bar/discothèque qui apparaît dans la série à partir de la saison 2 et malgré le fait qu’il était ouvert et qu’il y avait des gens, nous n’oserons pas y entrer. C’est l’un des endroits qui restent encore le plus marqué par la série car les fans de passage y inscrivent des citations ou notifient qu’ils y sont passés. Mais, LE spot que les fans se sont appropriés le plus, c’est évidemment le pont du générique sur lequel passe « Lucas » en dribblant son ballon de basket.

Malheureusement, le Rivercourt, emblématique terrain de basket où se retrouvent régulièrement les personnages principaux, a été détruit peu de temps après la fin de la série car il se trouvait sur le terrain d’un musée maritime de l’armée. Se rendre à cet endroit permet quand même d’avoir un autre point de vue sur la Cape Fear River et de reconnaître certaines prises de vue. D’autres lieux importants, tels que le Karen’s Café ou le lycée ne sont également plus très reconnaissables et il est à craindre que plus le temps passera, moins il sera possible de se sentir à nouveau transportés dans l’univers de la série.

Pour Elle, l’endroit à ne pas manquer, c’était le banc en bois qui avait été le témoin du premier cours de rattrapage que Haley donnait à Nathan (« Don’t say I never gave you anything »🥰). C’est THE couple de la série et il était hors de question de le rater. Mais bon, encore une fois, ce n’est plus qu’un lointain souvenir. Le banc a été déplacé de son emplacement initial et il n’est plus qu’un élément isolé pour compléter le pèlerinage des fans d’OTH. Il nous aura fallu faire preuve de persévérance pour le retrouver d’ailleurs, n’ayant pas suivi la bonne piste au départ. Mais bon quand on aime, on ne compte pas !

Si vous voulez un souvenir vous rattachant à la série, ou à la série Dawson, c’est chez Krazy Mikez qu’il faut vous rendre. Il est certain que vous trouverez de quoi ramener quelque chose qui vous rappellera cette visite au plus près d’une série qui aura marqué une partie de votre vie. (La moitié à l’époque de la diffusion et 1/3 à l’heure actuelle ce n’est pas rien tout de même 😅). Sur ce, on vous laisse avec quelques photos bonus. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.