Côte Ouest Italienne – 2021 – Autour du lac de Côme

Col de Splügen

Notre Roadtrip commence par pas mal d’autoroute sans trop d’intérêt si ce n’est de rejoindre l’Italie. Heureusement, nous avions anticipé et étions partis relativement tôt, ce qui nous a permis de ne pas avoir de difficultés à traverser la frontière pour entrer en Suisse et ensuite arriver au plus vite dans la zone. Nous avions décidé, lors de la planification de l’itinéraire, d’éviter le tunnel du Gothard pour lui préférer le Col de Splügen, que nous n’avions jamais arpenté. Le dépaysement arrive dès l’arrivée dans le canton des Grisons. Les montagnes pointent le bout de leur sommet pour ne plus jamais nous lâcher, et on finit par en oublier les bouchons successifs liés au départ en vacances de plein d’autres Européens. C’est donc avec un peu de « retard » sur nos prévisions que nous arrivons dans la superbe ascension du Splügen, qui dès le début nous montre qu’il vaut le détour. Nous avons pris beaucoup de plaisir, même en voiture, à passer par là, prenant le temps de s’arrêter dans l’ascension, puis au sommet, le temps de quelques clichés, puis dans le village de Montespluga, côté italien, pour déjeuner. On retrouve ainsi le typique village de montagne italien, relais des cyclistes et motards, et point de vue privilégié sur les montagnes alentours et le lac éponyme.

Si la montée était plutôt sereine et offrait de beaux paysages, où on pouvait même entendre les cris des marmottes, la descente fut beaucoup plus technique et éprouvante, voire même dangereuse à certains endroits de par le comportement de locaux peu prudents nous ayant même obligé à nous arrêter pour éviter l’accident. Le ton était bel et bien donné, nous étions en Italie, et il allait nous falloir oublier tout ce que l’on croyons savoir sur notre façon de conduire et nous fondre dans la masse afin de profiter au mieux de ce roadtrip.

Lecco

Nous arrivons donc une heure plus tard sur une route plus plate mais parcourue de tunnels jusqu’à notre objectif: Lecco, sur les berges du lac de Côme. Nous avions réservé cette nuit après avoir planifié tout le voyage, dans l’optique de couper la route en deux, et ainsi commencer plus tranquillement ces vacances. Notre choix s’est ainsi sur un « petit » hôtel familial, l’Hotel Alberi, où nous avons reçu un très bon accueil et ne pouvons qu’être satisfaits de cette nuit passée. Très bien situé face au lac, il nous aura permis de profiter un maximum des quelques heures que nous avions pour découvrir la ville. Pour l’aspect pratique, il ne dispose pas d’un parking à proprement parler, mais nous avons réussi à trouver une place gratuite sur le côté de l’hôtel. Les possibilités de se garer gratuitement sont assez rares pour être mentionnées.

Ce soir là, nous avons parcouru Lecco, dans l’optique de s’en faire un avis, sans trop se fixer d’objectifs. Notre première impression est qu’il s’agit d’un point de chute au bord du lac, certes moins connu et peut-être un peu moins riche en patrimoine que Côme, mais certainement plus authentique et serein. Nous avons ainsi pu nous poser sur un banc face au lac pour profiter du crépuscule, arpenter des ruelles tranquilles, prendre un verre en terrasse sans se retrouver les uns sur les autres, ce qui n’aurait pas forcément été aussi simple que cela à Côme. Lecco semble donc une bonne alternative pour qui souhaite s’arrêter à cet endroit et pouvoir profiter d’un peu de calme et de sérénité bienvenus après une longue journée de route.

En ce qui concerne notre petit tour d’horizon de la ville, nous avons pu voir le parvis de la Basilique San Niccolo’, côtoyée par le campanile. Une messe allant commencer au moment où nous y sommes arrivés, nous n’en avons pas franchi les portes, mais l’extérieur méritait le détour. Nous avons ensuite arpenté les ruelles, traversé une galerie couverte, flânant devant les vitrines, toujours amateurs de beaux objets ou de choses différentes de ce que l’on peut connaître dans notre région. Avec quelques minutes de recherches nous trouverons un petit restaurant typique, un peu excentré, à l’abri de l’afflux touristique, à la recherche de l’authentique. N’hésitez pas, il s’agissait de la Stufata Trattoria, où l’accueil et les bons produits ont su nous faire rentrer encore un peu plus dans ces vacances qui ne faisaient alors que commencer. Pour un dernier dessert, à déguster avec vue sur le lac bien évidemment, nous conseillerons le glacier Toldo, l’un parmi d’autres évidemment, mais la glace y était très bonne, alors on vous le recommande.

Bellagio

Le lendemain, nous avions prévu d’en voir un peu plus, près du lac de Côme, que nous avions déjà rapidement aperçu en 2016. C’est dans cette optique que nous avons quitté Lecco et repris la voiture pour rejoindre Côme par Bellagio. Pour faire simple, le lac a une forme de Y renversé, si le côté Ouest, par lequel nous sommes arrivés, offre finalement peu de points de vue sur le lac, la route le longeant par le Sud est vraiment plus scénique. Je pense que l’on aura autant apprécié les deux heures passées à Bellagio que les deux heures passées à rejoindre Côme depuis Lecco, tant les deux offrent un aperçu différent et complémentaire de la beauté de ce lac. Le fait que l’on ait fait cette visite un dimanche matin a du bien aider en termes de fréquentations. Les locaux rejoignaient seulement les meilleurs spots de baignades, tandis que les touristes n’étaient pas encore présents partout, cela nous a permis de bien rouler sur les routes sinueuses et étroites, mais également de trouver facilement une place de parking gratuite à Bellagio, où l’on vous recommande de vous garer le long de la route menant à la Villa Melzi. Le stationnement en haut de la rue, le plus éloigné du centre, est gratuit, tandis qu’en bas cela devient payant (mais encore correct), et vous ne devriez pas trop avoir de problèmes à vous garer (sauf peut-être en y arrivant après l’heure de pointe, mais là…). Nous ne ferons pas de visites payantes, Bellagio se suffisant à elle-même. La vue sur le lac, les ruelles colorées et la Punta Spartivento sauront nous occuper jusqu’aux alentours de midi, où nous nous sommes résolus à rejoindre Côme, où la route surplombe davantage le lac, mais offre un panorama tout aussi exceptionnel et assurément l’un des plus beaux visages du lac.

Côme

Côme, la ville la plus connue de la région, l’une des plus riches en patrimoine probablement, est une ville où l’on apprécie s’arrêter en ce qui nous concerne. Notre heure d’arrivée étant en pleine sieste des locaux, nous serons plutôt tranquilles pour s’y garer et l’arpenter. Il faut quand même signaler que l’agitation restera, même un peu plus tard dans la journée, incomparable à celle que nous avions pu connaître hors contexte Covid. Nous ne visiterons rien en particulier, mais avons traversé des rues que nous n’avions pas parcourues en 2016. Cela confirme que Côme mériterait probablement qu’on s’y arrête une journée entière afin de vraiment la visiter et la découvrir à sa juste valeur. Nous voulions tout de même vous donner une bonne adresse pour un déjeuner simple mais bon, il s’agit du restaurant Ai portici, offrant une belle vue sur le flanc du Duomo, et proposant des plats typiques à des prix bien plus corrects que toutes les terrasses lui faisant face. Cela vous permettra ainsi de garder un peu de budget pour une glace à déguster en contemplant le lac par exemple. Il était pour nous venue l’heure de reprendre la route, un gros morceau nous attendait encore avant de rejoindre la mer…!

Bilan :

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est i.gif
  • La sublime ascension du col de Splügen, même en voiture
  • La quiétude de Lecco
  • Longer le lac entre Lecco et Côme en passant par Bellagio
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est e-5.gif
  • La découverte du petit restaurant à Lecco loin des attrape-touristes
  • La vue en longeant le sud du lac
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est i-.gif
  • Longer le lac par l’Est jusqu’à Lecco, enchaînant les tunnels
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est e-.gif
  • Les premières frayeurs sur la route

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.