USA Ouest – Parcs Nationaux – 2019 – Jour 12 – Yosemite NP

Le voyage vers Yosemite NP aura une saveur à peu près similaire à celui pour Séquoia NP. D’abord de longs passages à plat, traversant des étendues de culture de fruits californiens, suivis d’un dénivelé positif important pour atteindre le parc, puis des arrêts le long de l’accès principal. A la différence près que nous avons, après la pause déjeuner, laissé notre SUV au Visitor Center pour faire le tour en navette. Contrairement à Zion, il est ici possible de le faire également en voiture, mais il faudra alors se confronter à la difficulté voire à l’impossibilité de trouver une place de parking pour partir visiter le point d’intérêt. Autant alors y aller en navette et descendre quand vous le souhaitez.

Nous nous sommes arrêtés avant même d’entrer dans l’immensité du parc, à Mariposa Grove, qui fait toutefois partie de ce dernier, même si, après l’avoir fait, peut paraître détaché de ce que vous pourrez voir à Yosemite. L’arrêt est l’un des mieux organisés que nous ayons pu voir pendant le voyage. Parking, lodge avec informations, navette pour rejoindre le point de départ des trails. Rien à redire. Elle avait déjà bien préparé cette randonnée et nous savions donc exactement à quoi nous attendre. Heureusement parce qu’une fois partis, rien n’était vraiment bien indiqué par contre. Mais les séquoias que nous pouvions apercevoir tout au long du parcours, s’ils n’avaient rien à envier à ceux du parc parcouru la veille, n’avaient rien de comparable pour autant. Après réflexion, nous aurions pu nous passer de cette randonnée, par rapport à celles que nous avions eu la chance de faire la veille, mais par rapport à ce que nous allons vivre ensuite, cela valait quand même la peine de s’arrêter. Pour information, la randonnée faite à ce point d’intérêt était le Giant Loop Trail, au début plutôt bien encadrée et accessible, mais ensuite un peu plus technique et authentique lorsque vous allez un peu plus loin que les premiers arbres qui sont mis en avant jusqu’au retour vers le départ de navette.

Une fois revenus au parking, nous avons décidé de faire l’aller/retour permettant d’atteindre le Glacier Point, offrant une vue imprenable sur le Half Dome, mais également sur une grande partie du parc de Yosemite. Théoriquement, c’est aussi l’un des meilleurs spots pour observer les différentes chutes d’eau qui composent le parc, mais nous étions en octobre, et si cela permet d’avoir de magnifiques paysages automnaux, cela signifie aussi que la majorité des chutes dépendant de la fonte des glaciers en altitude sont réduites voire complètement inexistantes à cette période de l’année. C’est une notion importante pour prévoir vos différents trails dans Yosemite NP, au risque de ne pas voir ce que vous étiez venus chercher. Pour atteindre le Glacier Point, il est aussi possible de le faire via des trails (Panorama Trail et Four Mile Trail), sous réserve d’avoir un niveau de randonnée correct, vu le dénivelé annoncé.

Assez facilement, nous avons redescendu tout ce que nous avions monté pour revenir sur l’axe principal menant au parc. Après un joli tunnel routier, nous sommes arrivés à Tunnel View, pause incontournable, d’autant plus si vous venez, comme nous, de Mariposa et Glacier Point puisqu’il vous suffit alors de vous y arrêter pour profiter d’un des plus beaux points de vue du parc. Si l’on est bien moins haut perché qu’à Glacier Point, les différents points que sont le Half Dome, le Sentinel Dome, Bridalveil Fall et El Capitan sont ici dans un alignement propice à de superbes clichés et compense très largement le manque de surplomb. C’est également un départ de trail, pour ceux qui auraient plus qu’une journée à consacrer à ce remarquable parc.

Pour la seconde partie de la visite, nous avons ainsi laissé notre voiture au Visitor Center, y avons acheté de quoi manger, et avons ensuite pris la navette pour découvrir le nord du parc. Nous étions à cet instant probablement mal renseignés puisqu’après avoir fait une vingtaine de minutes de navette, et une quarantaine de minutes de marche, nous sommes arrivés face à une vaste étendue creusée que nous avons ensuite comprise comme étant le Mirror Lake, complètement à sec. Nous aurions pu nous en douter, vu que les chutes ne coulaient pas pour la plupart, mais nous n’avions alors pas fait le rapprochement. Quoiqu’il en soit, l’arrêt et le trail nous auront permis de longer la rivière qui traverse le parc, d’être quasiment seuls sur ce tronçon, renforçant l’immersion, et d’observer pendant de longues minutes un très joli pic-vert qui travaillait sur un tronc. Tout n’était donc pas perdu. La boucle nous aura néanmoins pris plus de temps que prévu, et c’est donc vers la voiture que nous sommes ensuite retournés, afin d’atteindre Bridalveil Fall, point auquel un très court sentier vous amène au pied de la chute, malgré tout impressionnante lorsque vous la contemplez d’en bas, et pour le coup la seule encore active à cette période…!

Enfin, un arrêt obligatoire à El Capitan, ainsi que le long de la rivière pour réaliser quelques clichés avec le reflet de tous les géants de granite dans une eau parfaitement calme et limpide. Nous avons probablement regretté avoir autant de route ensuite pour ne pas pouvoir se permettre de nous poser parmi tous les gens dans la prairie face au Capitan. Cela nous aurait permis de profiter d’un dernier bain de soleil dans ce parc, face aux courageux et aguerris qui escaladaient le rocher, pour la plupart si minuscules qu’il fallait plusieurs minutes pour les retrouver sur leurs voies respectives. A vrai dire, si des gens ne nous avaient pas dit qu’il y avait des personnes qui escaladaient le rocher au moment où nous passions, nous ne les aurions probablement jamais vus.

Yosemite NP était le dernier des parcs de notre roadtrip. Avec lui venait déjà beaucoup de nostalgie, de tristesse de quitter cette magnifique région où chaque jour nous étions habitués à voir des choses hors du commun qui devenaient petit à petit presque banales et ancrées dans le quotidien. Mais nous avions pas mal de route pour rejoindre San Francisco, où nous voulions absolument être pour la nuit afin de profiter d’au moins une journée complète pour la visiter. Mais Yosemite mérite probablement que l’on s’y arrête sur deux jours, la seule difficulté étant assurément le logement non loin du parc. Peut-être qu’y dormir si c’est possible est la meilleure alternative. Y voir un lever et un coucher de soleil doit être une expérience elle aussi inoubliable. Autant nous n’avons à aucun moment regretté d’avoir choisi cette période pour les parcs de la première partie du voyage, autant il aurait surement été préférable de voir Zion, Séquoia et Yosemite au printemps ou au début de l’été. C’est néanmoins reconnaissants et fatigués que nous sommes ainsi redescendus vers la fameuse baie de San Francisco, pour une arrivée de nuit des plus spectaculaires, traversant des ponts brillant de mille feux, avec la skyline et le Golden Gate au loin, et pour autant, relativement facile. La voiture garée, nos affaires déchargées, il était maintenant temps de recharger autant que possible les batteries pour enchaîner sur une journée déjà bien remplie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.