USA Ouest – Parcs Nationaux – 2019 – Jour 7 – Lower Antelope Canyon, Horseshoe Bend & Lake Powell

Page, ville de passage au croisement des grands parcs. Rien de bien particulier si ce n’est la proximité du Lake Powell, qui doit vraiment mériter le détour à condition de pouvoir vivre l’expérience directement depuis le lac. C’est au Motel 6 que nous dormirons. Ni transcendant, ni mauvais, nous passerons une nuit reposante avant une nouvelle grosse journée de route et de visite. Nous adapterons néanmoins notre voyage en annulant la seconde nuit pour nous rapprocher de Bryce Canyon où nous avons avancé notre nuit d’hôtel. Mais revenons d’abord à cette journée de visite !

11h30, nous avons choisi Lower Antelope Canyon, parce que pas de trajet en pickup pour le rejoindre depuis la billetterie, qu’il était à priori plus complet et impressionnant que son grand frère, et parce qu’il fallait bien faire un choix… Notez juste qu’ici, afin d’éviter toute confusion avec les horaires de visite, et bien que cette réserve soit en territoire Navajo, l’horaire de référence est celui de l’Arizona, et non le Mountain Time. Des théories existent sur le meilleur moment pour le visiter, en fonction de l’ensoleillement et des possibles reflets à obtenir sur vos clichés. Il est cependant important de signaler que, même si les guides vous donnent plein d’informations à la fois historiques, géologiques ou même spirituelles, ils vous apprennent aussi à bien exploiter vos différents appareils, afin d’obtenir des clichés toujours assez réussis. Mais ces derniers peuvent être parfois bien éloignés de la réalité en termes de rendus de couleurs, ce qui n’en fait pas pour autant de magnifiques souvenirs par la suite. C’est assez surprenant de voir à quel point vous redécouvrez parfois vos réglages dans ce lieu plus qu’insolite et grâce à un guide aussi atypique qu’entreprenant avec votre smartphone.

Lower Antelope Canyon offre un spectacle assez impressionnant quand même, et plutôt différent des grands panoramas que l’on a pu voir jusque là. Si la visite est intéressante, c’est surtout grâce à la présence du guide, qui apporte ces explications et cette spiritualité qui est à la fois au centre du lieu mais aussi profondément ancrée dans la culture Navajo. Il vous aidera ainsi à repérer les différents rochers caractéristiques que sont par exemple le loup ou l’hippocampe, juste avant de ressortir de la faille. Vous serez probablement assez surpris de voir à quel point la faille peut sembler large à certains endroits alors qu’en fait, au début de la visite, vous serez passés juste à côté sans même l’apercevoir si vous n’êtes pas bien observateurs. C’est assurément l’un des immanquables du roadtrip.

Après avoir profité un peu de l’ombre présente au point de départ et d’arrivée de l’excursion, nous reprenons la route en direction de Horseshoe Bend, autre point remarquable non loin de Page. Seul bémol, le parking est dorénavant payant, et il faudra donc s’acquitter d’un forfait unique pour espérer pouvoir laisser votre véhicule le temps de l’aller retour plutôt éprouvant qui vous sépare de ce panorama unique. La difficulté du chemin réside surtout dans le dénivelé et l’ensoleillement omniprésent ce jour-là faisant très rapidement monter la température et la fréquence cardiaque ! Mais une fois face au méandre, on en oublierait presque que la même chose nous attend au retour. Nous avions pris le parti de manger sur place, cela nous a donc permis de rentabiliser un peu le prix du parking et de se laisser séduire par la magie du lieu dont certains ne font que s’imprégner tout au plus avant de faire demi-tour. Dommage.

Lake Powell, enfin, sera le dernier arrêt dans cette zone. Nous en parlions dans l’article précédent, mais revenons un peu plus en détails dessus. Le lac est formé par le barrage de Glen Canyon Dam, un peu plus en aval. Le barrage est impressionnant à notre échelle, à l’image du reste des Etats-Unis probablement, où cette démesure pourrait facilement passer inaperçue. Nous ferons une courte pause au barrage où il est possible de visiter gratuitement tout une partie offrant informations sur le barrage mais également sur le lac, et de réserver une visite guidée pour aller plus loin dans la découverte des installations. Nous n’aurons pas le temps de nous arrêter trop longtemps ici et opterons simplement pour la vue offerte à l’intérieur du Visitor Center et un aperçu des explications fournies avant de poursuivre vers le lac.

Lake Powell est pour les locaux comme pour d’autres d’ailleurs, une immense base de loisirs en tous genres, notamment nautiques. Nous pensons qu’il se révèle surtout à ceux qui peuvent prendre le temps de s’aventurer sur ses eaux magnifiques, car de ce que nous avons pu en voir depuis notre point d’observation, il n’y avait rien de totalement extraordinaire en comparaison avec tout ce que nous avions vu avant, mais forcément, la barre était déjà assez haut placée. Des formations rocheuses s’élevaient depuis les eaux du lac à certains endroits et promettaient de magnifiques découvertes à ceux pouvant les rejoindre. Cela nous aura quand même offert quelques beaux clichés et une belle petite pause, clairement à l’écart de l’agitation touristique présente depuis le début de la journée. Avis aux voyageurs en quête d’un peu de calme…

Dernière étape de cette immense journée de visite en termes de contenu, Bryce Canyon. La route est très variée jusqu’au parc et rompt plutôt bien avec la routine des grands axes autour du Grand Canyon, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Nous arriverons au coucher du soleil dans le parc, et n’aurons donc pour seul spectacle le rouge profond des rochers dans l’obscurité grandissante. Nous nous y attendions puisque nous croisions les différents visiteurs venus voir le coucher du soleil rejoindre leur véhicules mais étant donné que nous avions fait la route jusqu’au parc, autant profiter quand même de la tranquillité gagnant ce lieu superbe. Nous repartirons vers l’hôtel afin de déposer nos affaires, agréablement surpris par le confort, la chaleur et l’accueil de ce Quality Inn en bord de route non loin de Bryce et Panguitch. Fréquenté plus par les travailleurs locaux et travailleurs sur la route que par les touristes, il n’en demeure pas moins l’un de nos meilleurs hébergements de ce voyage. C’est d’ailleurs à Panguitch que nous nous offrirons un bon repas dans un charmant diner : Big Fish Family. Ambiance, convivialité et authenticité achèveront cette superbe journée de roadtrip, dont nous en redemandons encore. Mais après une bonne nuit de sommeil au chaud, parce que la température commençait à bien retomber les nuits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.