Venise – 2018

Cette année-là, nous préparions un évènement important… notre mariage ! Nous n’avions donc initialement pas prévu de partir très longtemps, mais le stress accumulé nous a quand même donné envie de vacances. Et finalement, ce n’est pas une, mais deux destinations qui rythmeront notre mois de juillet. En avant pour la première, Venise.

Encore une fois, et comme très souvent, ce sont les prix des billets d’avion qui ont motivé notre choix pour cocher cette nouvelle destination sur notre liste.

Jour 1

Partis de Luxembourg en milieu de journée, nous survolerons les Alpes et la lagune de Venise avant d’atterrir à l’aéroport Marco Polo. L’approche de Venise restera l’un de nos souvenirs clés de ce voyage. En effet, pouvoir appréhender clairement les limites de la ville en la survolant est un scénario plutôt rare d’habitude, alors quand en plus il s’agit d’une cité aussi belle que Venise, c’est tout simplement inoubliable. On vous laisse d’ailleurs en juger par vous-mêmes ci-dessous.

Renseignements pris en amont du voyage, nous savions qu’il y avait de nombreux moyens de rejoindre Venise depuis l’aéroport. Nous avions fait le choix de prendre le bus, moins onéreux (15€ aller/retour) . Il nous restait encore deux possibilités, le bus express qui passe toutes les 30 minutes et qui va directement à destination, ou bien le bus classique qui faisait des arrêts sur le chemin. Ce dernier passant toutes les 15 minutes, et étant sur le départ au moment où nous avons acquis nos billets à l’automate, c’est celui-ci que nous choisirons. Le trajet dure environ 25 minutes et nous emmène sur la Piazzale Roma. Attention cependant, c’est un bus de ville qui n’a pas de soute pour les bagages. Quand nous ne partons que quelques jours, nous prenons généralement des bagages cabines moins encombrants pour les transports et les déplacements du premier et du dernier jour. Nous vous invitons d’ailleurs à rester prudents lors de votre arrivée au terminus des bus, cette zone étant très fréquentée est une potentielle zone d’action pour les pickpockets; les options pour prendre la fuite étant nombreuses.

Les transports dans la lagune sont assez chers et comme nous voulions pouvoir profiter du centre également en soirée, quand les touristes sont moins nombreux, nous avions trouvé une chambre d’hôtes à 300m de la place Saint-Marc. Si votre budget n’est pas trop serré et que vous souhaitez découvrir Venise moins encombrée, nous vous la conseillons ici. Pour la rejoindre, nous choisirons d’y aller à pied pour traverser une première fois la ville. Grand mal nous en a pris, car bien que la distance ne soit pas très importante, nous n’avions pas pris en compte les très nombreux ponts que nous allions devoir traverser ni les pavés qui jalonnaient le chemin sous les roulettes de nos valises. Trajet bruyant et interminable mais ça en valait la peine.

L’après-midi étant déjà bien entamée, nous irons nous balader autour des points d’intérêts principaux : la place Saint-Marc avec la Basilique et le Campanile, le Palais Ducal et le Pont des Soupirs, l’Arsenal, le Pont du Rialto. Tout cela en profitant des célèbres canaux et des innombrables ponts qui les enjambent. Tout le centre peut se faire facilement à pied et permet de voir beaucoup de choses. D’autant plus que, en fin de journée, les croisiéristes sont tous de retour sur leur bateau et il est bien plus agréable de visiter sans les hordes de touristes se ruant dans tous les sens. Nous finirons par dîner dans un restaurant, trop touristique à notre goût, avant de prendre une bonne glace chez Venchi et de rentrer nous reposer.

Jour 2

Venise propose, pour les jeunes de 6 à 29 ans, une carte spéciale : Rolling Venice pour les transports que ce soit terrestres ou maritimes. La carte en elle-même coûte 6€ et n’est disponible qu’en version 72h, avec ou sans les trajets jusqu’à l’aéroport. Comme nous avions 3 jours pleins à passer sur place, nous avons choisi de prendre la formule sans les transferts à 22€ par personne à la place de 40. Cette carte nous a permis de profiter des vaporetti à volonté à partir du Jour 2 et jusqu’à la fin du Jour 5.

Nous avions donc choisi de consacrer la deuxième journée à la visite des célèbres îles de Burano et Murano. Ambiance vacances garantie : couleurs pétillantes et démonstration impressionnante par les maîtres verriers. Le trajet en vaporetto jusqu’à la première île, Burano est tout de même long et à prendre en compte dans le déroulement de la journée. Au bout d’une heure de trajet donc, nous arrivons à Burano. Nous y passerons un peu de temps, déambulant au gré des rues et des façades colorées jusqu’à traverser le petit pont vers l’île de Mazzorbo, où nous reprendrons la navette en direction de Murano, plus proche de l’île principale. Nous déjeunerons donc à Murano, dans un restaurant traditionnel avant d’assister à une fabrication artisanale de verre soufflé. Sachez en tout cas que pour assister à une démonstration de souffleur, nous avons pu voir de tout, à tous les prix, et dans des conditions plus ou moins encadrées. Si cela entretient un peu le folklore de l’île, nous ne pouvons que vous conseiller de rester prudents sur ce qui vous sera vraiment présenté et à quel prix.

De retour au centre de Venise, abattus par la chaleur de la journée, nous retournons rapidement à notre chambre pour récupérer maillots de bain et serviettes et reprenons un vaporetto en direction du Lido de Venise. Nous traversons la grande avenue qui nous sépare de Lido Beach et profitons d’un bon bain rafraîchissant. Cette plage étant la plus accessible, elle est par conséquent très chargée en touristes. En rentrant à notre chambre, nous demanderons conseil à nos hôtes pour savoir si nous ne pouvions pas avoir une meilleure option pour les jours suivants.

En cette deuxième soirée, nous nous appliquerons à chercher un restaurant plus typique et moins touristique. Il faut aussi préciser que Venise est un vrai labyrinthe et que nous étions bien content de pouvoir profiter des GPS de nos téléphones pour éviter de nous perdre et de repasser 100 fois au même endroit. Mais, si d’habitude nous finissons par avoir un minimum nos repères dans les villes que nous visitons, nous n’aurons jamais vraiment eu d’automatismes à Venise. Cela peut s’avérer un peu moins tranquille et naturel que dans d’autres villes où nous pouvions les derniers jours lâcher davantage nos téléphones.

Nous finirons par trouver un petit restaurant : L’Antico Gatoleto, où nous avons pu déguster des plats savoureux à prix correct. Nous l’aurons tellement apprécié, que nous y serons retournés le lendemain. Mais avant la prochaine journée, évidemment, pas de soirée en Italie sans gelato !

Jour 4

En ce quatrième jour, nous avions prévu des visites culturelles et historiques. Les croisiéristes débarquant aux alentours de 10h, notre objectif était d’arriver dans la file d’attente pour atteindre l’intérieur de la Basilique Saint-Marc avant eux. Et malgré cela, la foule était déjà bien présente alors que la Basilique venait à peine d’ouvrir ses portes. La visite n’est pas très longue. Notez que les photos y sont interdites et une tenue correcte est exigée, comme dans toutes les églises en Italie. En parlant de code vestimentaire, ne comptez pas non plus pouvoir visiter Venise en maillot de bain. Cela peut paraître être du bon sens, mais quand il fait une chaleur comme celle que nous avons connue en y étant, tout est à envisager. Cependant, la police veillait particulièrement au respect de ce point.

Juste à côté de la Basilique se trouve la Palais Ducal. Pour pouvoir le visiter et en apprendre plus sur son histoire, nous avions réservé une visite guidée à 10h20, en français : Les itinéraires secrets. Cette visite nous permettra de traverser des passages qui ne sont pas ouverts au public n’optant pas pour le circuit guidé, de passer par l’intérieur du Pont des Soupirs, et d’en apprendre plus sur l’histoire de Casanova (et nous faire notre propre avis sur son évasion assez rocambolesque).

Après cette visite riche en anecdotes, trop nombreuses pour être détaillées, nous prendrons un vaporetto pour traverser le Grand Canal et nous rendre à la Punta della Dogana et voir ainsi de plus près la Basilique Santa Maria della Salute.

Nous finirons encore une fois la journée à la plage au Lido de Venise. Mais cette fois, sur les conseils de notre hôte, nous reprendrons un bus en direction d’Alberoni depuis le point d’arrivée au Lido. Le trajet en a certes été rallongé, mais la plage était bien plus belle et déserte, ce qui a permis d’en profiter davantage. De retour à Venise, après une bonne douche, nous irons dîner avant de nous balader encore un peu et de revoir le Pont du Rialto de nuit. Ainsi, nous profiterons au maximum du privilège d’avoir la ville quasiment rien qu’à nous.

Jour 5

Nous consacrerons cette matinée à une balade sur les berges du Grand Canal, où nous croiserons un marché sur le chemin vers le centre commercial Fontago dei Tedeschi. Si nous cherchons ce bâtiment, ce n’est pas pour faire des emplettes mais pour en atteindre le dernier étage et profiter d’une vue panoramique sur la ville. L’accès est gratuit mais également connu des touristes. Il faut s’attendre à patienter quelques minutes avant d’accéder au toit. L’occasion d’avoir un panorama sur la ville (et notamment une vue imprenable sur le Rialto) est néanmoins exceptionnelle et totalement gratuite, il n’est donc pas si difficile de patienter un peu. Pour le déjeuner, nous avions lu dans notre guide qu’un ancien théâtre avait été transformé en supermarché ce qui rendait la combinaison des deux particulière. Nous y ferons nos achats de produits locaux pour nous rassasier. Puis, encore une fois, et parce que c’est tout de même des vacances, nous retrouverons la plage d’Alberoni pour finir la journée.

Jour 6

En cette dernière matinée sur place, nous avons choisi de faire l’ascension du Campanile de la place Saint-Marc pour profiter, encore une fois, de la vue magnifique qu’on pouvait s’offrir sur la ville. Nous ne le savions pas avant, mais il n’est pas possible de monter autrement qu’en prenant l’ascenseur. Une arrivée très matinale permet d’éviter une foule importante.

La dernière visite est consacrée au célèbre théâtre de Venise : La Fenice. Le bâtiment n’est pas très impressionnant vu de l’extérieur mais la salle intérieure est majestueuse !

C’est sur cette dernière visite que s’achève notre séjour à Venise. Malgré le prix important du billet (8€ par personne), nous prendrons le vaporetto cette fois, pour faire la liaison de notre hôtel à la Piazzale Roma et pour ensuite reprendre le bus jusqu’à l’aéroport. Et nous ne pouvons que vous conseiller de faire de même pour vous éviter une traversée pénible et éprouvante de Venise avec la valise…! Ce séjour nous aura apporté plein de souvenirs, de soleil et de repos. Malgré l’omniprésence des touristes, la ville reste quand même à la hauteur de sa réputation, et toutes les îles qui l’entourent également.

Bilan :

  • Magnifique carte postale
  • Profiter de Venise en comité réduit, en début et fin de journée
  • Les différents transferts en bateaux, dépaysants et agréables
  • La plage d’Alberoni
  • La chambre bien placée et agréable
  • Le restaurant Antico Gatoleto
  • Même si nous en sommes, l’omniprésence des touristes ternissant une ville pourtant sublime
  • Le manque d’authenticité qui en découle dans plein de domaines, que ce soit les boutiques ou les restaurants
  • Le trop grand nombre de touristes et la pollution provoquée par les paquebots de croisières
  • Les restaurants attrape-touristes

Une réflexion sur “Venise – 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.