Argelès & environs – 2017 – Les étapes sur la route

Lyon

A l’aller, pour nous éviter un temps de route indigeste, et réduire au maximum l’impact des bouchons, sur notre temps de trajet et sur notre santé mentale, nous avions choisi de faire un arrêt à Lyon. Ce choix n’était pas anodin. Pour la petite histoire, nous avons pris l’habitude de ramener un aimant de chacun de nos voyages… Oui mais voilà, quand nous sommes allés à Lyon l’hiver précédent, nous avions oublié le « précieux souvenir ». Nous avons donc choisi de nous y arrêter uniquement pour cette raison …! Bon d’accord, c’était une blague…! Enfin presque.

Plus sérieusement, cette anecdote est en partie vraie, mais nous avons surtout choisi Lyon, de par sa situation géographique. La ville est sur notre itinéraire, idéalement placée en termes de distance et temps par rapport, à nos points de départ et d’arrivée, mais aussi car nous sommes partis un 14 juillet et nous voulions profiter du feu d’artifice de la ville, tiré depuis la colline de Fourvière. Les souvenirs de notre récent séjour dans la ville étant encore vifs, nous avons également pu en faire profiter nos compagnons de voyage ne serait-ce que pour quelques heures. Il est également à noter que redécouvrir Lyon en plein été n’a pas été pour nous déplaire.

Nous sommes donc repassés par les essentiels à notre portée par rapport à la chambre : la Basilique de Fourvière, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, les traboules, le centre-ville et les berges du Rhône.

Nous avons ensuite pu profiter du magnifique feu d’artifice tant attendu sagement assis sur l’un des ponts de la ville.

Millau

Sur la route du retour, nous avons choisi d’opter pour l’autre alternative possible pour rentrer. A savoir remonter par Clermont-Ferrand. Même si la distance n’est pas bien supérieure à l’alternative par Lyon, l’autoroute est bien plus vallonnée et chargés comme nous l’étions, le trajet n’était pas aussi plaisant qu’à l’aller, bien que sans aucun bouchon. Tout cela pour pouvoir aller admirer un chef d’oeuvre qui n’est plus si jeune mais qu’aucun de nous n’avait encore eu l’occasion de voir : Le Viaduc de Millau.

Loin de n’être que ça, le Viaduc a sa propre aire de repos, qui permet à tous de s’y arrêter pour une pause « gastronomique », dégourdissement « jambulaire » ou simplement admiration de l’édifice depuis le Belvédère. On trouve également dans ce bâtiment, un espace touristique avec des informations sur la région et une exposition sur le Viaduc et son histoire. A noter qu’il est possible, en réservant, d’avoir accès, dans le cadre de visites guidées, à l’intérieur de la structure du pont.

Nevers

La pause à Millau ayant eu lieu bien trop tôt sur notre itinéraire retour, et suite à une déconvenue Airbnb survenue la veille, nous avions choisi Nevers comme point d’escale.

Pour la petite parenthèse, nous n’avons quasiment jamais eu aucun souci avec nos réservations Airbnb. Cependant, cette fois-là, les conditions d’annulation et les délais d’information ont été honteux. Nous avions initialement prévu de nous arrêter à Clermont-Ferrand. Mais, la veille de notre retour vers 20h, en plein dernier restaurant de vacances, Elle, a reçu un message de la part de nos futurs hôtes indiquant que leur appartement ayant été vendu, ils ne pourraient plus nous y accueillir. Ce genre de pratique est aberrant car nous avions moins de 24h pour nous retourner, et en plein mois de juillet, trouver en dernière minute une location avec de la place pour quatre personnes et deux voitures est loin d’être simple, et encore moins agréable pour un dernier jour de vacances… A avoir en tête lorsque vous réserverez sur Airbnb… Bien que ce soit potentiellement indépendant de la plateforme… Fin de la parenthèse !

Faisant d’un mal un bien, nous avons donc choisi de pousser la route un peu plus (trop ?) loin et avons trouvé un hôtel à Nevers, ville qu’aucun de nous ne connaissait encore une fois mais qui nous a permis de passer une soirée agréable.

C’est une petite ville de Bourgogne traversée par la Loire et dans laquelle des monuments de toutes époques se côtoient. Nous en avons d’ailleurs profité pour admirer les différents types d’architecture qui composent son visage. Bien évidemment, comme tant de villes méconnues en plein été, il n’y avait pas foule et c’est donc tout tranquillement que nous avons profité de cette dernière soirée de vacances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.