Nord-Ouest – Jour 4 – Noirmoutier-en-l’île/Pornic

Encore une île très touristique mais cela n’est pas vraiment étonnant. Les noms connus ne le sont pas par hasard et notre curiosité nous pousse à découvrir par nous-mêmes ces lieux dont on entend tellement de bien. Il avait déjà parcouru l’île en dehors de la saison touristique, et en avait apprécié le calme et le charme si particulier du bout de l’île, encore étonnamment sauvage et préservé.

Pour une visite d’une journée, nous nous sommes concentrés sur la jetée Jacobsen qui offre une vue sur les marais salants ainsi qu’une balade vers l’océan.

Après la découverte de la ville de Noirmoutier, nous nous sommes dirigés vers la non moins fameuse plage des dames. Cependant, elle aussi étant soumise aux marées, ce n’était pas le bon moment pour faire un petit plongeon rafraîchissant mais plutôt l’occasion de se dégourdir les jambes en profitant du paysage.

L’une des attractions principales de Noirmoutier est de pouvoir arriver ou quitter l’île en empruntant le passage du Gois, route submersible. Mais attention à vous ! Si vous souhaitez vous y aventurer, renseignez-vous bien sur les horaires des marées au moment de votre séjour sur l’île, afin de définir le moment le plus opportun pour traverser le passage. De nombreux automobilistes se sont déjà retrouvés bloqués (ou peut-être n’est-ce qu’une légende…!) malgré les avertissements et les indications données à l’entrée de la route. Pour faire simple, le créneau de passage est d’environ 1h30 avant/après marée basse.

Pour apprécier encore davantage les paysages occidentaux de notre belle France, nous choisirons d’éviter la voie rapide après Pornic et de prendre la route longeant le littoral pour rejoindre notre chambre à Saint-Brévin-les-pins. Attention toutefois à l’affluence touristique l’été, c’est aussi par ces petites routes du littoral que tout le monde rejoint les belles plages et criques de la région. Nous en profiterons enfin pour faire nous aussi une petite baignade dans l’Océan Atlantique. Mais les grosses vagues présentent ce jour là emporteront avec elles un petit souvenir puisqu’Il devra finir le séjour sans lunettes de soleil… Avis à ceux qui retrouveraient une paire de solaires là-bas un jour…!

Pour continuer sur ses traces à lui, nous avons dîné à Pornic, très belle ville au bord de l’océan. On y trouve un petit port de plaisance et une centre ville compact et plein de charme. L’escale du soir aura été amplement méritée, d’autant plus que le repas que nous avons dégusté au restaurant « Le jardin de l’Olivier » était délicieux. Le patron, très charismatique et bon vivant, connaît son sujet sur le bout des papilles, tant au niveau des plats qu’au niveau des vins. Il formait à l’époque un très bon duo avec son cuisinier, ce qui offrait un repas parfait et une ambiance délicieuse. Si vous souhaitez vous y rendre, pensez à réserver, le lieu est prisé des locaux et la salle est exigüe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.