Stockholm – 2017 – Jour 1

C’est de Luxembourg que nous sommes partis, presque traditionnellement on pourrait dire. Stockholm était le voyage avec plus long trajet d’avion que nous ayons fait ensemble. Mais l’envie de nous retrouver tous les deux après ces, pourtant très agréables, vacances entre amis, était plus forte que les deux bonnes heures de vol pour rejoindre la Suède.

Dès l’atterrissage à l’aéroport Arlanda de Stockholm, le dépaysement est assez perceptible. Celui-ci situé 42km au nord de Stockholm, ce qui peut paraître beaucoup, mais pas tant que ça finalement, étant donné les bonnes infrastructures mises en place par les Suédois. Je crois que nous n’aurons jamais eu aussi peu de difficultés à trouver notre chemin à la descente de l’avion. Etant juste équipés de valises cabine, récupérées directement sur le tarmac, nous sommes arrivés dans le hall des arrivées avec toutes nos affaires, avons trouvé un ascenseur qui nous a amené directement deux étages plus bas, sur le quai de l’Arlanda Express, qui arrivait 5 minutes après. Si vous hésitez sur le meilleur moyen de rejoindre le centre de Stockholm depuis l’aéroport, n’hésitez plus. 18 minutes pour les 42km, parfaitement propre, confortable et novateur en termes de design intérieur. Jusque là, aucun voyage fait jusqu’à présent ne se sera aussi simplement déroulé directement après l’atterrissage.

C’est ensuite directement vers l’hôtel, Haymarket by Scandic, que nous nous dirigeons afin de déposer nos valises et pouvoir profiter plus librement de la ville. Lorsque nous arrivons, c’est à la fois une surprise pour Elle et une véritable confirmation grandeur nature du coup de cœur qu’Il avait eu lors de la réservation, plusieurs mois avant. Il est parfaitement situé, en plein cœur d’un quartier vivant et authentique, donnant sur une place de taille raisonnable, sur laquelle se réunissent des maraîchers locaux chaque semaine, et face à une salle de concert. A l’intérieur, on replonge un peu dans les années 30, avec des décors à la fois raffinés, fournis et intemporels, et l’expérience dans son ensemble s’est révélée satisfaisante.

Une fois les valises déposées, nous partons en direction de Gamla Stan, une petite île accessible par des ponts, qui est finalement la vieille ville de Stockholm, sur laquelle se trouve le Palais Royal. Inclus dans notre pass, l’entrée tout comme la visite se font en toute sérénité. On pense d’ailleurs que visiter Stockholm en été est particulièrement conseillé étant donné la rigueur du climat scandinave en fin et début d’année. Peut-être avons nous profité d’ailleurs des vacances de nombreux habitants de la ville pour la découvrir à un moment propice, toujours est-il que ces quatre jours ne nous ont pas paru étouffants, loin de là, en termes de touristes sur chaque lieu de visite. La visite du palais est agréable, l’architecture et la décoration intérieure étant les principales mises en avant lors de nos déambulations dans le palais. L’extérieur, avec canons et gardes, mérite également qu’on s’y arrête quelques minutes pour apprécier.

C’est ensuite non loin du palais que nous arrivons à la cathédrale Storkyrkan, signifiant la grande église en Suédois. Si l’intérieur est déjà particulièrement joli, la statue de Saint George terrassant le dragon peut vous décider à elle seule de visiter ce monument. Ressortant de cette cathédrale, c’est vers une autre église que nous nous dirigeons, celle de Riddarholmen, dont la particuliarité est qu’elle abrite la majorité des tombeaux des rois, reines, princes et princesses Suédois depuis le 17ème siècle jusqu’au 20ème siècle. C’est l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur la culture du pays, et d’entrer dans un lieu littéralement chargé d’Histoire. En résumé, notre passage sur Gamla Stan, que nous allons à présent quitter provisoirement, est très condensé en Histoire suédoise. Le fait que l’île soit bien préservée renforce ce sentiment intemporel des magnifiques monuments qui la composent.

Nous rejoignons maintenant le bord de l’eau, pour avoir une superbe vue sur l’atypique Hôtel de Ville de Stockholm, presque les pieds dans la mer Baltique. C’est ainsi que l’idée nous vient de compenser cette première partie de visite chargée par une petite balade en bateau, nous permettant d’en apprendre davantage sur la ville, sous un autre angle, plus calme et au fil de l’eau. Nous embarquons donc, face à l’hôtel de ville après avoir traversé le pont central pour rejoindre l’embarcadère du tour historique des canaux. Il s’agira d’une boucle autour de l’île sur laquelle se trouve Kungsholmen, pour revenir ensuite par le Sud. Ce tour offre de magnifique points de vue sur la ville, sur la mairie, mais également sur d’autres bâtiments comme l’impressionnante brasserie de Munich, aujourd’hui reconvertie en centre des congrès.

De retour au point de départ de notre tour, nous replongeons dans Gamla Stan pour en apprécier le cœur historique et aller visiter le musée Nobel, situé au rez-de-chaussée de l’Académie suédoise. Il a été ouvert pour le centenaire du prix Nobel, en 2001, et est très spécifique dans sa visite dans le sens où il laisse chaque visiteur le parcourir comme il l’entend. Ici, pas d’itinéraire tout tracé, vous pouvez y passer 2 heures comme 5 minutes selon la lecture que vous souhaitez en faire. Des petits chariots voyagent au plafond, avec les fiches de chacune des personnes ayant été récompensée par un prix, cela donne une certaine vie à l’ensemble et permet également à chacun de découvrir des noms plus ou moins connus, à un instant précis et d’avoir ainsi l’impression d’une visite unique pour chacun. Pour la petite anecdote, probablement fausse mais non moins amusante, il n’y aurait pas de prix Nobel de mathématiques, parce qu’un célèbre mathématicien contemporain de Nobel lui aurait volé le cœur de sa femme. Une raison plus pragmatique, que celle de pure jalousie, voudrait simplement qu’Albert Nobel souhaitait récompenser d’abord les découvertes utiles et pratiques, excluant ainsi les sciences issues de la recherche fondamentale. Comme quoi, que ce soit pour le musée en lui-même ou pour l’histoire d’Albert Nobel, il y a plusieurs interprétations possibles. Nous en avions d’ailleurs retenu plutôt l’anecdote de cœur en ce qui nous concerne.

A la fin de notre visite, la journée entamant tout doucement son déclin, notre énergie aussi d’ailleurs, nous nous sommes décidés à revenir vers le quartier de notre hôtel, pour y manger. Passant par quelques rues marchandes, et repérant quelques bonnes adresses de souvenirs pour plus tard, nous avons trouvé un pub pour le traditionnel burger des vacances…! Promis, on mangera quelque chose de plus suédois d’ici à notre retour ! Sans trop d’excès, et ressortant juste avant le crépuscule, nous sommes encore allés jusqu’au parc de l’Observatoire, surplombant la ville, l’occasion de voir Stockholm d’un peu plus haut, une dernière fois pour cette journée, sachant déjà que cette ville allait laisser une empreinte forte dans nos mémoires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.